Desperate Housewives

Citations « Desperate Housewives » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Desperate Housewives est une série télévisée américaine diffusée sur la télévision américaine ABC et française (Canal+ et M6) depuis 2004.

Saison 1[modifier]

Épisode 1 : Ironie du sort[modifier]

Mary-Alice : Sur le moment, Mme Huber resta sans réaction dans sa cuisine, pétrifiée par cette tragédie insensée. Mais… cela ne dura qu'un instant ! Car s'il y a une chose qui qualifie Mme Huber, c'est sa capacité à prendre les choses du bon côté.

  • Brenda Strong, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Lynette : Je connais quelqu'un, qui connaît quelqu'un, qui connaît un lutin. Si l'un de vous fait une seule bêtise, je vous préviens que j'appelle le Père Noël illico pour lui dire que vous voulez des claques pour Noël. Vous allez prendre ce risque ?

  • Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Carlos : Si tu discutes avec Al Mason, tout à l'heure, je veux que tu en profites pour lui dire combien j'ai payé ton collier.
Gabrielle : Tu veux que je colle le prix sur ma poitrine ?


Bree : C'est la raison pour laquelle je prends des cours de tir : quand Rex a commencé à se déplacer pour ses conférences, j'ai voulu qu'il n'oublie pas qu'à la maison l'attend une femme aimante avec un fusil chargé.

  • Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Lynette : Un type qui m'a fait quatre enfants en l'espace de quatre ans, franchement je rêve qu'il aille voir ailleurs…

  • Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Susan : J'en mangerais pas, si j'étais vous.
Mike : Pourquoi ?
Susan : C'est moi qui l'ai fait, je sais de quoi je parle. (Mike continue de manger) Eh, eh ! Attendez vous avez une dernière volonté ?
Mike : Non, je refuse de croire qu'une personne puisse rater des macaronis au fromage... Oh, nom de Dieu. Comment est-ce-que… c'est trop cuit et pas assez cuit à la fois…
Susan : Oui, oui, on me l'a dit souvent.

  • Teri Hatcher et James Denton, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Mary-Alice : Susan était face à l'ennemi, et il avait le visage d'une garce.

  • Brenda Strong, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Andrew : T'es pas obligée de servir de la grande cuisine ! Tu peux nous servir de la bouffe !
Bree : Tu prends de la drogue !

  • Shawn Pyfrom et Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Bree : Tu crois que je vais discuter de la dissolution de mon mariage dans un endroit où il y a écrit « mec » et « nana » dans les toilettes ? Nan, tu plaisantes.

  • Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Rex : Je n'arrive pas à croire que tu aies essayé de me tuer.
Bree : Oui, ça va, ça va, je m'en veux terriblement.

  • Steven Culp et Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « Ironie du sort », écrit par Marc Cherry.


Épisode 2 : Premier round[modifier]

Mary-Alice : Rares sont les hommes qui comprennent la valeur que peut avoir une petite rose parfaite.

  • Brenda Strong, Desperate Housewives, saison 1, épisode 2 : « Premier round », écrit par Marc Cherry.


Martha Huber : Susan ! Avez-vous trouvé de vieux vêtements pour Edie ? Elle n'a rien à se mettre sur le dos.
Susan : Elle qui adore être en tenue légère, ça tombe bien…
Martha Huber : Oh, Susan… Edie est peut-être une fille facile mais elle n'en est pas moins un être humain !


Dr Goldfine : Je… ne crois pas que Freud approuverait ceci.
Bree : On se moque de ce que pense Freud. J'ai fait psycho à la faculté, ils m'ont enseigné tout ce qu'il faut savoir sur lui : abject, humainement parlant.
Dr Goldfine : Qu'est-ce-qui vous fait dire ça ?
Bree : Mais oui, réfléchissez : il était enfant dans les années 1860, à l'époque il n'y avait pas d'électroménager ! Sa mère devait tout faire à la main, elle se… elle se tuait à la tâche, la pauvre, du matin au soir. Sans parler des innombrables sacrifices qu'elle a probablement dû faire dans l'intérêt de sa famille. Et lui, qu'est-ce-qu'il fait ? Il devient un homme, il devient un célèbre comportant une théorie selon laquelle une majorité des problèmes d'adultes pourrait avoir un lien avec une chose affreuse que leur mère aurait faite. (Soupir) J'imagine combien elle a dû se sentir trahie… Il a vu le travail qu'elle a fourni. Il a vu ce qu'elle a fait pour lui. A-t-il songé ne serait-ce qu'un seul instant à la remercier ? … J'en doute.

  • Sam Lloyd et Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 2 : « Premier round », écrit par Marc Cherry.


Épisode 3 : Le dîner[modifier]

Lynette : C'est qu'en général, quand la copine qui invite meurt, la fête est annulée.

  • Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 1, épisode 3 : « Le dîner », écrit par Oliver Goldstick.


Susan : Non, je vis avec cette amertume depuis trop longtemps, je me sentirais seul sans elle.

  • Teri Hatcher, Desperate Housewives, saison 1, épisode 3 : « Le dîner », écrit par Oliver Goldstick.


Tom : Eh ben… J'ai pas besoin de mode d'emploi ! C'est pas une opération à cœur ouvert, hein… Ce sont des gosses, faut pas exagérer…

  • Doug Savant, Desperate Housewives, saison 1, épisode 3 : « Le dîner », écrit par Oliver Goldstick.


Bree : Rex pleure après l'éjaculation !

  • Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 3 : « Le dîner », écrit par Oliver Goldstick.


Carlos : Je pleurerais sûrement moi aussi si je devais faire l'amour avec cette femme.

  • Ricardo Antonio Chavira, Desperate Housewives, saison 1, épisode 3 : « Le dîner », écrit par Oliver Goldstick.


Épisode 4 : Amante, épouse et victime[modifier]

Mary-Alice : Pendant quelques années, elle ne serait plus perçu que comme la mère des garçons qui avaient peint Tiffany Axlerod en bleu.

  • Brenda Strong, Desperate Housewives, saison 1, épisode 4 : « Amante, épouse et victime », écrit par Marc Cherry, Tom Spezialy.


Edie : Je déteste Susan Mayer. À chaque fois que je vois son regard de biche effarouché, je vous jure, je n'ai qu'un regret : celui de ne pas être un chasseur.

  • Nicolette Sheridan, Desperate Housewives, saison 1, épisode 4 : « Amante, épouse et victime », écrit par Marc Cherry, Tom Spezialy.


Martha Huber : Faire la sainte-nitouche est une stratégie parfaite pour les petites oies blanches à leur premier bal… Venant de femmes de notre âge, c'est très agaçant.

  • Christine Estabrook, Desperate Housewives, saison 1, épisode 4 : « Amante, épouse et victime », écrit par Marc Cherry, Tom Spezialy.


Bree : Juste par curiosité, Andrew, quand tu… fantasmes sur cette femme, t'arrives-t-il parfois de t'arrêter et de réfléchir à ce qui a pu la pousser sur cette voie ? Te dis-tu qu'elle a été la petite fille de quelqu'un ? Que ce quelqu'un a sûrement nourri des tas de rêves pour elle ? Des rêves où ils n'étaient question ni d'un string, ni d'une barre transversale… ?

  • Marcia Cross, Desperate Housewives, saison 1, épisode 4 : « Amante, épouse et victime », écrit par Marc Cherry, Tom Spezialy.


Épisode 5 : La peur au ventre[modifier]

Susan : Un type ose me sourire deux trois fois et je commande ma robe de marié. Je suis une calamité.
Lynette : Peut-être, mais ça fait parti de ton charme.

  • Teri Hatcher et Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 1, épisode 1 : « La peur au ventre », écrit par Alexandra Cunningham.


Mama Solis : En famille il faut toujours s'embrasser. (Murmure) Peut importe ce que l'on pense vraiment les uns des autres.

  • Lupe Ontiveros, Desperate Housewives, saison 1, épisode 5 : « La peur au ventre », écrit par Alexandra Cunningham.


Tom : Les enfants qui prennent des cours à domicile se débrouillent mieux à l'âge adulte.
Lynette : Mais ils arriveront pas à l'âge adulte si je continue à passer mes journées avec eux… !

  • Doug Savant et Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 1, épisode 5 : « La peur au ventre », écrit par Alexandra Cunningham.


Saison 2[modifier]

Épisode 20 : Courage fuyez[modifier]

Un Homme : Mrs Solis
Gabrielle Solis : Oui
Un Homme : Nous avons une ordonnance du tribunal pour emmener le bébé Collins.
Carlos Solis : Non, non. C'est une erreur.

  • (en) A Man : Mrs Solis
    Gabrielle Solis : Yes
    A Man : We have a court order to take off the baby today.
    Carlos Solis : No no no no. That's a mistake.
  • Eva Longoria, Jesse Corti et Ricardo Antonio Chavira, Desperate Housewives, saison 2, épisode 20 (« Courage fuyez »), écrit par Marc Cherry, Tom Spezialy (trad. inconnu).


Épisode 23 : Rebondissements à Wisteria Lane (1/2)[modifier]

Julie : Pourquoi tu me fais ça ? J’ai de bonnes notes. Je me drogue pas. Je suis jamais revenue à la maison enceinte.

  • Andrea Bowen, Desperate Housewives, saison 2, épisode 23 (« Rebondissements à Wisteria Lane (1/2) »), écrit par Marc Cherry, Tom Spezialy (trad. inconnu).


Saison 4[modifier]

Épisode 7 : Tromperie[modifier]

Susan Mayer à Mike : Je me suis fait tout un film, tu peux pas savoir. Je te voyais arpenter des ruelles sombres pour te procurer ta coke, vendre notre argenterie pour payer ton dealer ! Et comme on n’a pas d’argenterie, ça devenait pire que tout. Je te voyais attaquer une station service pour acheter l’argenterie et la refiler à ton dealer. C’est fou, je devenais complètement dingue.

  • Teri Hatcher, Desperate Housewives, saison 4, épisode 7 : « Tromperie », écrit par Matt Berry.


Saison 5[modifier]

Épisode 17 : Des intentions cachées[modifier]

Gabrielle Solis : Comment oses-tu, mauvaise langue ?! Euh oui, c’est vrai !

  • Eva Longoria, Desperate Housewives, saison 5, épisode 17 : « Des intentions cachées », écrit par Matt Berry.


Épisode 19 : Les adieux de mes amies[modifier]

Lynette Scavo : J'ai une idée. Chacune de nous va dire un seul mot qui résume ce qu'on pensait d'elle.
Gabrielle Solis : Et on la jette après ?
Lynette Scavo : On la jette après.
Susan Mayer : Seulement un mot ? C'est difficile !
Gabrielle Solis : OK, j'en ai un. J'y vais, Edie Britt était sexy.
Bree Hodge : Perspicace.
Lynette Scavo : Forte.
Karen McCluskey : Magnifique.
Susan Mayer : Je veux quatre mots. Ça va ! Je veux lui rendre justice et pour cela, j'ai besoin de quatre mots. Pourquoi vous râlez ?
Gabrielle Solis : Elle aurait pas du tout été surprise que tu viennes gâcher ce moment.
Lynette Scavo : On t'écoute Susan, quels sont tes quatre mots pour Edie ?
Susan Mayer : Unique en son genre.


Edie Williams : Et c'est ainsi que Wisteria Lane est devenu ma dernière demeure. Mes cendres ont été dispersées sur une pelouse que j'avais foulé, au pied d'un arbre qui m'avait donné de l'ombre, au dessus de roses que j'avais admiré, et près d'une clôture par dessus laquelle j'avais échangé des potins. Une fois les adieux de mes amies terminés, un vent s'est levé et a emporté dans les airs ce qu'il restait de moi. En regardant le monde de là-haut, j'ai commencé à lâcher prise, à quitter les petites clôtures blanches, les voitures dans les allées, les tasses à café et les aspirateurs. J'ai laissé ces choses apparemment si ordinaires mais qui mises ensemble constituent une vie. Une vie qui, pour ma part, a vraiment été unique en son genre. Je vais vous dire quelque chose, ce n'est pas dur de mourir quand on sait qu'on a bien vécu. Et j'ai bien vécu, oh ça oui !

  • Nicollette Sheridan, Desperate Housewives, saison 5, épisode 19 : « Les adieux de mes amies », écrit par Matt Berry.


Saison 6[modifier]

Épisode 1 : Le mariage de ma meilleure ennemie[modifier]

Bree Hodge : Je suis mariée !
Karl Mayer : Je sais. À un homme qui n'est qu'un misérable maître chanteur.

  • Marcia Cross et Richard Burgi, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Nick Bolen : Là, on a tout pour être bien. Pas vrai, Danny ?

  • Jeffrey Nordling, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Danny Bolen (à Julie Mayer) : Est-ce-que ça te dirait qu'on aille voir un film ensemble, un de ces jours ?

  • Beau Mirchoff, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Gabrielle Solis (à Ana Solis) : C'est officiel, je suis ta tutrice.

  • Eva Longoria Parker, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Lynette Scavo (pleure) : J'les aime pas, ces bébés !
Tom Scavo : Ne dis pas ça, Lynette.

  • Felicity Huffman et Doug Savant, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Katherine Mayfair : Ai-je manqué quelque chose ?
Mike Delfino : Qu'est-ce-que... qu'est-ce-que tu fais ici ?
Katherine Mayfair : Demande à Susan...
Mike Delfino : Katherine, je ne sais pas du tout c'que tu cherches mais je te demande, en restant zen, de quitter les lieux. Et si tu refuses, alors je peux te jurer que je te ferais sortir de l'église moi-même.

  • Dana Delany et James Denton, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Angie Bolen (à propos de Danny Bolen) : Mais qu'est-ce-qu'il nous fait, là ? Il reste dehors jusqu'à pas d'heure, il crie sur des filles en public... il est plus malin que ça !
Nick Bolen : C'est un adolescent...
Angie Bolen : Ouais. Va voir si tu le trouves.

  • Drea de Matteo et Jeffrey Nordling, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Susan Delfino (à propos de Katherine Mayfair) : Je veux pas l’éviter pendant les 50 ans qui viennent, juste le temps qu’elle soit… trop vieille pour me jeter des trucs à la figure.

  • Teri Hatcher, Desperate Housewives, saison 6, épisode 1 (« Le mariage de ma meilleure ennemie »), écrit par Marc Cherry, Larry Shaw (trad. inconnu).


Épisode 2 : Mec : mode d'emploi[modifier]

Mike Delfino (à Karl Mayer) : Il est arrivé malheur à Julie...

  • James Denton, Desperate Housewives, saison 6, épisode 2 (« Mec : mode d'emploi »), écrit par David Grossman, Matt Berry (trad. inconnu).


Lynette Scavo : Et attention, tu n'en parles à personne : je suis de nouveau enceinte.
Susan Mayer : C'est vrai ?

  • Felicity Huffman et Teri Hatcher, Desperate Housewives, saison 6, épisode 2 (« Mec : mode d'emploi »), écrit par David Grossman, Matt Berry (trad. inconnu).


Angie Bolen : Comment le poisson se fait attraper ?
Danny Bolen : En ouvrant la bouche.

  • Drea de Matteo et Beau Mirchoff, Desperate Housewives, saison 6, épisode 2 (« Mec : mode d'emploi »), écrit par David Grossman, Matt Berry (trad. inconnu).


Épisode 3 : Sa femme, son ex et lui[modifier]

John Rowland (à Carlos Solis) : Votre nièce est passée au restaurant. Elle m'a demandé de l'embaucher... comme hôtesse.

  • Jesse Metcalfe, Desperate Housewives, saison 6, épisode 3 (« Sa femme, son ex et lui »), écrit par Andrew Doerfer, Bob Daily (trad. inconnu).


Tom Scavo : Un jour ou l'autre, Carlos va finir par le découvrir.
Lynette Scavo : Mais... d'ici là je lui aurais prouvé que je suis au top ! Enceinte ou pas enceinte.

  • Doug Savant et Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 6, épisode 3 (« Sa femme, son ex et lui »), écrit par Andrew Doerfer, Bob Daily (trad. inconnu).


Épisode 5 : Il est dans notre nature...[modifier]

Mike Delfino : Susan, tu ne vas pas jeter de l’huile sur le feu…
Susan Delfino : Non, t’as raison… Je vais jeter de l’huile sur Katherine. Et si tu m’aimes, trouves-moi une allumette et un alibi.

  • James Denton et Teri Hatcher, Desperate Housewives, saison 6, épisode 5 (« Il est dans notre nature... »), écrit par Andrew Doerfer, Bob Daily (trad. inconnu).


Épisode 8 : Un endroit tranquille[modifier]

Gabrille Solis : J'ai besoin qu'il dégage d'ici.
Lynette Scavo : Pourquoi? … Tu couches avec ce type?!
Gabrille Solis : Non ! S'il part pas, Juanita pourra pas prendre la place de sa fille à Ste Ursula…
Lynette Scavo : Incroyable ! Tu exiges qu’une famille entière soit déracinée juste pour que ta fille retourne à l’école…
Gabrille Solis : Eh oui ! L’égoïste Gaby a encore frappé. Si tu connais la chanson, chante avec nous.
Lynette Scavo : Non, désolée Gaby. Terence, j’en ai besoin ici.
Gabrille Solis : Pourquoi ? … Tu couches avec ce type ?!
Lynette Scavo : Non !

  • Eva Longoria et Felicity Huffman, Desperate Housewives, saison 6, épisode 8 (« Un endroit tranquille »), écrit par Andrew Doerfer, Bob Daily (trad. inconnu).


Saison 8[modifier]

Épisode 7 : Une toile est née[modifier]

Lynette Scavo : Imaginez que ce soit les flics !
Gabrielle Solis : Non, pas les flics ! Je peux pas aller en taule !
Lynette Scavo : Et nous on peut peut-être?!
Gabrielle Solis : Oui ! Tu deviendras chef de gang, Bree travaillera en cuisine. Moi jsuis la plus petite et on m’obligera à faire la pute pour une taularde !


Épisode 10 : Le dernier tango sans Paris[modifier]

Bree Van De Kamp : C’est toi qui as retiré les lacets de toutes mes chaussures de tennis ?
Renee Perry : Oui. Et j’ai aussi viré tous les couteaux, les rasoirs, les comprimés, les produits d’entretien et le rideau de douche.
Bree Van De Kamp : Tu crois qu’on peut se suicider avec un rideau de douche ?
Renee Perry : Pas du tout ! Mais je le trouvais moche…

  • Marcia Cross et Vanessa Williams, Desperate Housewives, saison 8, épisode 10 : « Le dernier tango sans Paris », écrit par Matt Berry.


Tom Scavo (à Lynette) : Ce sont des funérailles. Si j'étais toi, j'arrêterais de me marrer.

  • Doug Savant, Desperate Housewives, saison 8, épisode 10 : « Le dernier tango sans Paris », écrit par Matt Berry (trad. inconnu).


Autres projets: