X-Files : Aux frontières du réel

Citations « X-Files : Aux frontières du réel » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
(Redirigé depuis The X-Files)
Aller à : navigation, rechercher

X-Files : Aux frontières du réel (The X-Files) est une série télévisée américaine en 200 épisodes de 43 minutes et un épisode de 90 minutes, créée par Chris Carter.

Saison 1[modifier]

[1.01] Nous ne sommes pas seuls (X-Files : Pilot)[modifier]

Mulder : Désolé, il n'y a personne à part le plus-mal aimé des agents du FBI.

  • (en) Mulder : Sorry, nobody down here but the FBI's most unwanted.
  • David Duchovny, The X-Files, saison 1, Nous ne sommes pas seuls, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Anne-Lise Mesnard)).


Mulder : Quand la science conventionnelle ne vous apporte aucune réponse, est-ce qu'on ne doit pas en fin de compte introduire le fantastique dans le champ des plausibilités ?
Scully : Cette fille est morte de quelque chose, bien sûr. Si c'est un décès naturel, il est plausible que quelque chose ait échappé à l'examen post-mortem. Si c'est un meurtre, il est plausible que l'enquête ait fait preuve de négligence. Moi, ce que je trouve fantastique, c'est que certains croient qu'il existe des réponses en dehors du domaine des sciences. Toutes les réponses sont ici, il suffit de savoir où regarder.

  • David Duchovny, Gillian Anderson, The X-Files, saison 1, Nous ne sommes pas seuls, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Anne-Lise Mesnard)).


[1.02] Gorge Profonde (Deep Throat)[modifier]

Mulder : Hé bien, je dirais qu'on a là un dossier qui sent le paranormal.

  • (en) Mulder : Let's just say this case has a... distinct smell to it. A certain... paranormal bouquet.
  • David Duchovny, The X-Files, saison 1, Gorge Profonde, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Anne-Lise Mesnard)).


Mulder : C'est donc vrai, ils sont ici.
Gorge Profonde : Monsieur Mulder, ils sont parmi nous depuis la nuit des temps.

  • David Duchovny, Jerry Hardin, The X-Files, saison 1, Gorge Profonde, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Anne-Lise Mesnard)).


[1.03] Compressions (Squeeze)[modifier]

Tom Colton : Alors, Mulder, votre avis ? Est-ce que c'est le travail des petits hommes verts ?
Mulder : Gris.
Tom Colton : Excusez-moi ?
Mulder : Gris. Vous avez dit hommes verts. En réalité, la réticuline leur donne une coloration grise. Ils sont connus pour pratiquer des ablations de foie sur les êtres humains, ceci en raison de la diminution de fer de notre galaxie.
Tom Colton : Vous n'êtes pas sérieux, là !
Mulder : Savez-vous que ce sont les cellules de foie qui colorent les réseaux de réticuline ?

  • Donal Logue et David Duchovny, The X-Files, saison 1, Compressions, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext (Claire Itani)).


[1.04] L'Enlèvement (Conduit)[modifier]

Thérapeute : Vous avez peur ?
Mulder : Je devrais mais je sais que je n'ai pas peur.
Thérapeute : Vous savez pourquoi ?
Mulder : À cause de la voix.
Thérapeute : La voix ?
Mulder : La voix dans ma tête.
Thérapeute : Qu'est-ce qu'elle vous dit ?
Mulder : De ne pas avoir peur. Elle me dit qu'il ne lui arrivera aucun mal. Et qu'un jour, elle reviendra.
Thérapeute : Vous croyez ce que vous dit cette voix ?
Mulder : Je veux y croire.

  • La réplique donne une explication à une phrase récurrente de la série : « I want to believe » (« je veux y croire »).
  • David Duchovny, The X-Files, saison 1, L'Enlèvement, écrit par Howard Gordon et Alex Gansa (trad. Visiontext (Claire ltani)).


[1.13] Le Message (Beyond the Sea)[modifier]

Scully (à Mulder) : La dernière fois que je t'ai vue aussi absorbé, tu lisais une revue vidéo pour adultes.

  • Gillian Anderson, The X-Files, saison 1, Le Message, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext (Tatiana Andonovski)).


Scully : Est-ce que Boggs a avoué ?
Mulder : Non, j'ai passé cinq heures en duplex avec l'au-delà. Après trois heures, je lui ai demandé d'invoquer les mânes de Jimi Hendrix pour qu'il vienne nous donner un petit concert gratuit. Tu sas que ce gaillard qui est mort depuis vingt ans a toujours autant la pêche !

  • Gillian Anderson et David Duchovny, The X-Files, saison 1, Le Message, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext (Tatiana Andonovski)).


[1.17] Entité Biologique Extraterrestre (E.B.E.)[modifier]

Richard Langly : Les OVNI à l'origine du syndrome du Golfe ! Elle est bonne, celle-là !
John Fitzgerald Byers : C'est pour ça qu'on vous aime Mulder, vos idées sont encore plus farfelues que les nôtres.

  • Dean Haglund et Bruce Harwood, The X-Files, saison 1, Entité Biologique Extraterrestre, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext).


Scully : La vérité est ailleurs... Mais les mensonges aussi.

  • Gillian Anderson, The X-Files, saison 1, Entité Biologique Extraterrestre, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext).


Gorge Profonde : Un mensonge, monsieur Mulder, est plus convaincant lorsqu'il est présenté entre deux vérités.

  • Jerry Hardin, The X-Files, saison 1, Entité Biologique Extraterrestre, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext).


[1.18] L'Église des miracles (Miracle Man)[modifier]

Shérif Maurice Daniels : 99% des humains sont de pauvres fous, et le 1% qui reste est en grand danger de contagion.

  • R.D. Call, The X-Files, saison 1, L’Église des miracles, écrit par Chris Carter et Howard Gordon (trad. Visiontext).


[1.24] Les Hybrides (The Erlenmeyer Flask)[modifier]

Gorge Profonde : Ne faites confiance à personne.

  • (en) Trust no one.
  • Jerry Hardin, The X-Files, saison 1, Les Hybrides, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Delphine Chatenay)).


Saison 2[modifier]

[2.03] Mauvais Sang (Blood)[modifier]

Mulder : Il doit faire partie de ces gens qui pensent qu'Elvis est mort.

  • David Duchovny, The X-Files, saison 2, Mauvais Sang, écrit par Darin Morgan (trad. Visiontext).


Mulder : La peur est le plus ancien instrument du pouvoir. Si tu es distrait par la peur de ceux qui t'entourent, ça t'empêche de voir les actions de ceux qui te dominent.

  • David Duchovny, The X-Files, saison 2, Mauvais Sang, écrit par Darin Morgan (trad. Visiontext).


[2.08] Coma (One Breathe)[modifier]

L'homme à la cigarette : Vous ne me faites pas peur, Mulder. J'ai vu mourir des présidents.

  • (en) Cigarette-smoking Man : Don't try to threaten me, Mulder. I've watched presidents die.
  • William B. Davis, The X-Files, saison 2, Coma, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext).


[2.11] Excelsis Dei (Excelsis Dei)[modifier]

Mulder : Je ne sais rien de cette cassette.
Scully : Je la remettrai avec les autres qui ne sont pas à toi non plus.

  • (en)

    Mulder : Whatever tape you found in that VCR, it isn't mine.
    Scully : Good, because I put it back in that drawer with all those other videos that aren't yours.

  • David Duchovny et Gillian Anderson, The X-Files, saison 2, Excelsis Dei, écrit par Paul Brown (trad. Visiontext).


[2.12] Aubrey (Aubrey)[modifier]

Mulder : Un rêve est comme une réponse à une question qu'on ne se pose pas encore.

  • David Duchovny, The X-Files, saison 2, Aubrey, écrit par Sara B. Charno (trad. Visiontext).


[2.14] La Main de l'enfer (Die hand die verletzt)[modifier]

Scully : Mulder, des crapauds sont tombés du ciel !
Mulder : Leur parachute a dû se coincer.

  • Gillian Anderson et David Duchovny, The X-Files, saison 2, La Main de l'enfer, écrit par Glen Morgan et James Wong (trad. Visiontext (Stéphan Levine)).


[2.20] Faux frères siamois (Humbug)[modifier]

Mr Nutt : Pourquoi me vexerais-je ? C'est dans la nature humaine de fonder un jugement instantané sur l'apparence physique des gens. J'ai fait pareil pour vous. Vu votre apparence si américaine, votre maintien austère, votre cravate si peu originale, vous devez bosser pour le gouvernement. Vous êtes un agent du FBl. C'est tragique ! Par erreur, je vous ai réduit à une caricature, un stéréotype, au lieu de vous considérer comme un individu unique.
Mulder : Mais je suis un agent du FBl.

  • Michael Anderson et David Duchovny, The X-Files, saison 2, Faux frères siamois, écrit par Darin Morgan (trad. Visiontext).


Dr Blockhead : La nature exècre la normalité.

  • Jim Rose, The X-Files, saison 2, Faux frères siamois, écrit par Darin Morgan (trad. Visiontext).


[2.25] Anasazi (Anasazi)[modifier]

Albert HosteenMulder) : Rien ne disparait sans laisser de traces.

  • À propos de la disparition mystérieuse du peuple Anasazi.
  • Floyd Westerman, The X-Files, saison 2, Anasazi, écrit par Chris Carter et David Duchovny.


L'homme à la cigarette : Rien ne disparait sans laisser de traces !

  • À propos de Mulder dont on ne trouve pas le corps dans les restes du wagon incendié.
  • William B. Davis, The X-Files, saison 2, Anasazi, écrit par Chris Carter et David Duchovny.


Saison 3[modifier]

[3.01] Le Chemin de la bénédiction (The Blessing Way)[modifier]

Mulder : J'ai traversé le pont qui relie deux mondes, le pont qui réunit toutes les âmes et nous permet de pénétrer dans notre nature profonde. Tu es venue aujourd'hui cherchant une vérité dont on t'a privée, mais qui désormais nous attache l'un à l'autre contre vents et marées. J'ai quitté l'autre monde pour continuer la route avec toi. Mais j'ai peur d'arriver trop tard.

  • David Duchovny, The X-Files, saison 3, Le Chemin de la bénédiction, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Julie Dutertre)).


[3.04] Voyances par procuration (Clyde Bruckman's Final Repose)[modifier]

Clyde Bruckman : Il y a des manières pires de mourir, mais pas plus humiliantes que l'étouffement auto-érotique.
Mulder : Pourquoi me dites-vous ça ?
Clyde Bruckman : Oubliez que j'en ai parlé. Ça ne me regarde pas.

  • Peter Boyle et David Duchovny, The X-Files, saison 3, Voyances par procuration, écrit par Darin Morgan (trad. Visiontext (Anne-Lise Mesnard)).


[3.20] Le Seigneur du magma (Jose Chung's From Outer Space)[modifier]

Pilote : Vous avez déjà piloté une soucoupe volante ? Après, le sexe paraît banal.

  • Terry Arrowsmith, The X-Files, saison 3, Le Seigneur du magma, écrit par Darin Morgan (trad. Visiontext (Sophie Perret du Cray)).


Saison 4[modifier]

[4.01] Tout ne doit pas mourir (Herrenvolk)[modifier]

Homme à la cigarette : Il n'y a pas d'ennemi plus dangereux que l'homme qui n'a plus rien à perdre.

  • William B. Davis, The X-Files, saison 4, Tout ne doit pas mourir, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Marianne Jackson)).


[4.07] L'Homme à la cigarette (Musings of a Cigarette Smoking Man)[modifier]

Homme à la cigarette : La vie, c'est comme une boîte de chocolats. Un cadeau bon marché et impersonnel qu'on n'a jamais demandé. On ne pourrait l'échanger que contre une autre boîte de chocolats. On est coincé avec ces merdes à la menthe qu'on engloutit sans faire attention quand il n'y a rien d'autre à manger. Parfois on tombe sur une bouchée au beurre de cacahuètes ou sur un caramel, mais ils partent trop vite et n'ont qu'un goût éphémère. Alors, il ne reste plus que des chocolats fourrés à la gelée et aux noisettes qui cassent les dents. Si on est assez désespéré pour les manger, on laisse une boîte remplie de papier d'emballage inutile.

  • William B. Davis, The X-Files, saison 4, L'Homme à la cigarette, écrit par Glen Morgan (trad. Visiontext (Julie Dutertre)).


Lydon : Je travaille sur les nominations aux Oscars. Des préférences ?
Homme à la cigarette : Je m'en contrefiche. Mais je ne veux pas que les Bills remportent le Super Bowl. Ça n'arrivera pas tant que je vivrai.
Lydon : Ça risque d'être dur. Les Buffalo Bills en veulent.
Homme à la cigarette : Comme les Russes en 1980.
Lydon : Vous avez truqué le match olympique de Hockey ?
Homme à la cigarette : Quel est le problème ? Vous ne croyez pas aux miracles ?

  • Laurie Murdoch et William B. Davis, The X-Files, saison 4, L'Homme à la cigarette, écrit par Glen Morgan (trad. Visiontext (Julie Dutertre)).


[4.15] Journal de mort (Memento Mori)[modifier]

Scully : Pour la première fois, je ressens le temps comme une pulsation cardiaque, les secondes battant dans ma poitrine comme un compte à rebours. Les mystères qui me semblaient hier encore si épais, si insondables, se dissolvent peu à peu dans la clarté de la vérité, comme une brume matinale aux premiers rayons du soleil. A mesure que j'écris ces mots, je me sens soulagée de leur poids car je sens que tu les liras et que tu partageras mon fardeau, toi qui portes déjà tout le poids de ma confiance. C'est pour moi un grand soulagement que de t'ouvrir mon âme, que tu y trouves la mémoire et l'expérience que tu y as mises et qui t'appartiennent. C'est là mon seul réconfort alors que je vois le ciel s'assombrir et l'horizon se boucher, annonçant le terme d'un voyage commencé il n'y a pas si longtemps, un voyage entrepris avec ma foi et mes convictions, d'abord ébranlées puis raffermies par tes propres convictions. Et c'est sans doute cette foi qui me donne aujourd'hui la force d'affronter la dernière épreuve de ce voyage inachevé. Il me reste à espérer que tu voudras bien me pardonner de ne pas faire le reste du chemin avec toi.

  • Gillian Anderson, The X-Files, saison 4, Journal de mort, écrit par Chris Carter (trad. Visiontext (Julie Dutertre)).


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Article sur Wikipedia.