Différences entre versions de « Roland Barthes »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
387 octets ajoutés ,  il y a 10 ans
→‎Mythologies, 1957 : +1 citation, harmonisation (chapitre/section/contribution)
m (wikification ; style)
(→‎Mythologies, 1957 : +1 citation, harmonisation (chapitre/section/contribution))
 
{{citation|Ce que le public réclame, c'est l'image de la passion, non la passion elle-même.}}
{{Réf Livre|titre de la contributionchapitre=Le Monde où l'on catche
|référence=Mythologies/Seuil
|page=14}}
 
{{citation|L'altérité est le concept le plus antipathique au « bon sens ».}}
{{Réf Livre|titre de la contributionchapitre=Martiens
|référence=Mythologies/Seuil
|page=45}}
 
{{citation|Je crois que l'automobile est aujourd'hui l'équivalent assez exact des grandes cathédrales gothiques : je veux dire une grande création d'époque, conçue passionnément par des artistes inconnus, consommée dans son image, sinon dans son usage, par un peuple entier qui s'approprie en elle un objet parfaitement magique.}}
{{Réf Livre
|référence=Mythologies/Seuil
|chapitre=« La nouvelle Citroën »
|page=150}}
 
{{citation|Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, au contraire de la vue, qui est le plus magique.}}
{{Réf Livre|titre de la contributionchapitre= La Nouvelle Citroën
|référence=Mythologies/Seuil
|page=171}}
{{citation|Le petit-bourgeois est un homme impuissant à imaginer l'Autre. Si l'autre se présente à sa vue, le petit-bourgeois s'aveugle, l'ignore et le nie, ou bien il le transforme en lui-même. Dans l'univers petit-bourgeois, tous les faits de confrontation sont des faits réverbérants, tout autre est reduit au même.}}
{{Réf Livre|référence=Mythologies/Seuil
|sectionchapitre=Le Mythe aujourd'hui, Nécessité et limite de la mythologie
|page=260-261}}
 
3 943

modifications

Menu de navigation