Aller au contenu

« Ernest Renan » : différence entre les versions

864 octets ajoutés ,  il y a 14 ans
Mélanges d'histoire et de voyages
(Mélanges d'histoire et de voyages)
|année d'origine=1871
|page=94}}
 
{{citation|Son étonnante vivacité [à la race berbère] est un des phénomènes de l'histoire les plus dignes d'être
étudiés. A l'époque romaine, d'ailleurs, le monde berbère a introduit quelques éléments essentiels dans le mouvement général de la civilisation, en prenant une part considérable à la formation du christianisme latin. [...] [L'hospitalité kabyle] est admirable et montre tout ce qu'il y a d'excellentes qualités de coeur dans la race berbère. Les pages héroiques et touchantes de l'histoire du christianisme africain s'expliquent par cet esprit d'humanité, de douceur.
}}
{{réf Livre|auteur=[[:w: Ernest Renan| Ernest Renan]]
|titre de la contribution =La société berbère
|année de la contribution=1873
|titre=Mélanges d'histoire et de voyages
|éditeur=Calmann Lévy
|année d'origine=1878
|année=1890
|page=322-337
}}
 
{{citation| La vérité est qu'il n'y a pas de race pure et que faire reposer la politique sur l'analyse ethnographique, c'est la faire porter sur une chimère. Les plus nobles pays, l'Angleterre, la France, l'Italie, sont ceux où le sang est le plus mêlé. L'Allemagne fait-elle à cet égard une exception ? Est-elle un pays germanique pur ? Quelle illusion ! Tout le Sud a été gaulois. Tout l'Est, à partir d'Elbe, est slave. Et les parties que l'on prétend réellement pures le sont-elles en effet ? Nous touchons ici à un des problèmes sur lesquels il importe le plus de se faire des idées claires et de prévenir les malentendus.}}
Utilisateur anonyme