Différences entre les versions de « Iliade »

Aller à la navigation Aller à la recherche
3 531 octets ajoutés ,  il y a 11 mois
ajouts
(ajouts)
(ajouts)
|s=L'Iliade
}}
 
=== Chant IX ===
{{citation|Non, il n'a ni clan ni loi ni foyer, celui qui désire la guerre intestine, la guerre qui glace les cœurs.
|original=<poem>Ἀφρήτωρ ἀθέμιστος ἀνέστιός ἐστιν ἐκεῖνος
ὃς πολέμου ἔραται ἐπιδημίου ὀκρυόεντος. </poem>
|langue=grc
|précisions=}}
{{Réf Livre
|auteur=Homère
|éditeur=Les Belles Lettres
|collection=Classiques en poche
|titre=L'Iliade
|année=1937-38 (traduction), 1998 (édition)
|traducteur=Paul Mazon
|tome=2 (chants IX à XVI)
|page=7
|section=chant IX, vers 63-64
|s=L'Iliade
}}
 
{{citation|Celui-là m'est en horreur à l'égal des portes d'Hadès, qui dans son cœur cache une chose et sur les lèvres en a une autre.
|original=<poem>Ἐχθρὸς γάρ μοι κεῖνος ὁμῶς Ἀΐδαο πύλῃσιν
ὅς χ' ἕτερον μὲν κεύθῃ ἐνὶ φρεσίν, ἄλλο δὲ εἴπῃ. </poem>
|langue=grc
|précisions=Achille, à Ulysse.}}
{{Réf Livre
|auteur=Homère
|éditeur=Les Belles Lettres
|collection=Classiques en poche
|titre=L'Iliade
|année=1937-38 (traduction), 1998 (édition)
|traducteur=Paul Mazon
|tome=2 (chants IX à XVI)
|page=25
|section=chant IX, vers 312-313
|s=L'Iliade
}}
 
{{citation|La vie d'un homme ne se retrouve pas ; jamais plus elle ne se laisse ni enlever ni saisir, du jour qu'elle est sortie de l'enclos de ses dents.
|original=<poem>Ἀνδρὸς δὲ ψυχὴ πάλιν ἐλθεῖν οὔτε λεϊστὴ
οὔθ' ἑλετή, ἐπεὶ ἄρ κεν ἀμείψεται ἕρκος ὀδόντων. </poem>
|langue=grc
|précisions=}}
{{Réf Livre
|auteur=Homère
|éditeur=Les Belles Lettres
|collection=Classiques en poche
|titre=L'Iliade
|année=1937-38 (traduction), 1998 (édition)
|traducteur=Paul Mazon
|tome=2 (chants IX à XVI)
|page=33
|section=chant IX, vers 408-409
|s=L'Iliade
}}
 
{{citation|Si je reste à me battre ici autour de la ville de Troie, c'en est fait pour moi du retour ; en revanche, une gloire impérissable m'attend.
|original=<poem>εἰ μέν κ᾽ αὖθι μένων Τρώων πόλιν ἀμφιμάχωμαι,
ὤλετο μέν μοι νόστος, ἀτὰρ κλέος ἄφθιτον ἔσται. </poem>
|langue=grc
|précisions=}}
{{Réf Livre
|auteur=Homère
|éditeur=Les Belles Lettres
|collection=Classiques en poche
|titre=L'Iliade
|année=1937-38 (traduction), 1998 (édition)
|traducteur=Paul Mazon
|tome=2 (chants IX à XVI)
|page=33
|section=chant IX, vers 412-413
|s=L'Iliade
}}
 
{{citation|Je suis celui que Zeus a choisi entre tous pour le plonger dans les épreuves, à tout jamais, tant qu'un souffle subsistera dans ma poitrine et que se mouvront mes jarrets.
|original=<poem> </poem>
|langue=grc
|précisions=}}
{{Réf Livre
|auteur=Homère
|éditeur=Les Belles Lettres
|collection=Classiques en poche
|titre=L'Iliade
|année=1937-38 (traduction), 1998 (édition)
|traducteur=Paul Mazon
|tome=2 (chants IX à XVI)
|page=61
|section=chant X, vers 88-90
|s=L'Iliade
}}
 
{{citation|Leur sort, à tous, à cette heure, est sur le tranchant du rasoir.
|original=<poem>Ἐπὶ ξυροῦ ἵσταται ἀκμῆς
...ὄλεθρος...Ἀχαιοῖς ἠὲ βιῶναι. </poem>
|langue=grc
|précisions=}}
{{Réf Livre
|auteur=Homère
|éditeur=Les Belles Lettres
|collection=Classiques en poche
|titre=L'Iliade
|année=1937-38 (traduction), 1998 (édition)
|traducteur=Paul Mazon
|tome=2 (chants IX à XVI)
|page=67
|section=chant X, vers 173-174
|s=L'Iliade
}}
 
 
 
=== Chant XXIV ===

Menu de navigation