Aller au contenu

« Alfred Sauvy » : différence entre les versions

26 octets ajoutés ,  il y a 15 ans
utilisation du modèle {{citation}}
m (recatégorisation selon PdP)
(utilisation du modèle {{citation}})
== ''La Montée des jeunes'' ==
 
{{citation|Une des formes de la stérilité, de l’improduction est le désir de très bien faire. Elle conduit au scrupules, à l’aboulie, à l’incapacité de prendre une décision. Il ne s’agit pas alors de paresse, de laisser-aller. Bien au contraire, l’individu est tourmenté, livré à de violents combats intérieurs, soumis à des forces qui se neutralisent, on ne voudrait pas dire, harmonieusement.}}
{{réf Livre|titre=La Montée des jeunes|auteur=Alfred Sauvy|éditeur=[[w:Calmann-Lévy|Calmann-Lévy]], Paris|année=1959|page=144}}
 
{{citation|La jeunesse ne se laissera pas étouffer. Si nous essayons de le faire, si nous restions dans nos vieilles méthodes, dans nos vieilles idées, nos vieilles maisons, les jeunes feraient éclater tout le système, selon une loi biologique ; voyez cette plante qui pousse dans une maison abandonnée. Enserrée par les murs dans lesquels elle essaie de se glisser, elle semble condamnée à l’étouffement. Revenez quelques années après, vous constaterez qu’elle a fini par faire éclater la pierre dure, parce que la matière vivante l'emporte sur la matière morte.}}
{{réf Livre|titre=La Montée des jeunes|auteur=Alfred Sauvy|éditeur=[[w:Calmann-Lévy|Calmann-Lévy]], Paris|année=1959|page=250–251}}
 
3 943

modifications