Aller au contenu

« Pédophilie » : différence entre les versions

30 octets supprimés ,  il y a 8 ans
Aucun résumé des modifications
 
== Littérature ==
=== Poésie ===
==== Allen Ginsberg, ''Journal'', 1997 ====
{{citation|citation=Comme tout étiquetage de la pédophilie qualifiée d'"agression sur mineur". Tout le monde aime les petits enfants. Tout ce que vous avez à faire est de marcher à travers le Vatican et voir toutes les petites statues de petits prepubères, pubères, et de postpubères. Les enfants nus ont été le plaisir pendant des siècles, à la fois pour les parents et les spectateurs. Alors marquer la pédophilie comme un crime est ridicule.}}
{{Réf Pub|nom=The Liberation is the Word
|date=summer 1997
|source=.
|auteur=Allen Ginsberg
}}
==== Hakim Bey, ''Wild children'', 1998 ====
{{citation|citation=Les enfants aux sens clarifiés qui les trahissent dans une sorcellerie au magnifique plaisir reflète quelque chose de
sauvage et cochon sur la nature de la réalité elle-même: anrachistes ontologiques naturels, anges du chaos, leurs gestes et l'odeur de leurs corps diffusent autour d'eux une jungle de présence, une forêt de préscience complête avec serpents, armes de ninjas, tortues, chamanisme futuriste, bordel incroyable, pisse, fantômes, rayons de soleil, branlette, nids d'oiseaux et oeufs, agressivité joyeuse...}}
{{Réf Pub|nom=Wild children
|date=1998
|source=co-edité avec Dave Mandl
|auteur=Hakim Bey
}}
=== Essai ===
==== [[Marc-Édouard Nabe]], ''J'enfonce le clou'', 2004 ====
{{citation|La pédophilie n'est que le cache-sexe de l'inceste.
|langue=fr}}
{{Réf Pub|nom=Marc-Édouard Nabe
|date=2004
|lieu=
|source=J'enfonce le clou, p.305}}
==== Yann Moix, ''La meute'', 2010 ====
{{citation|citation=Il y a quelque chose de bizarrement récurrent entre la Suisse et la "pédophilie ?" La Suisse arrête le "pédophile" Polanski : mais qui y a passé toute la fin de sa vie, dans un hôtel de luxe ? Nabokov. L'auteur de Lolita, le roman le plus pédophile du XXè siècle. Roman adapté au cinéma par Stanley Kubrick. Que dit Polanski dans les années 70 ? "Il n'y a que deux grands cinéastes au monde Kubrick et moi.}}
{{Réf Pub|nom=La meute
|date=2010
|source=.
|auteur=Yann Moix
}}
{{citation|citation=Ce qui fascine, chez Matzneff, ce n'est pas qu'il ait rencontré Kadhafi ou devisé d'amours juvéniles avec Mitterrand : mais qu'il ne plie pas ; qu'il et toujours et sans cesse, à l'aube de son crépuscule, impeccablement droit dans son être. Sa constance, éclairée de cette culture si sienne, de sa si implacable logique (le bon sens matzneffien,tout en raffinements infinis et rares altitudes, déclenche une jouissance décisive pour l'esprit), de son humour de mauvais coucheur mais d'excellent baiseur, fait de lui un écrivain tout à la fois inquiétant (au sens gidien du terme, au sens où il révèle, dévoile, fait voir sans masque ce qui est) et rassurant. Rassurant, oui : parce qu'il tient une permanence dans cette société qui méprise les écrivains ; il encaisse pour nous les coups que nous n'avons ni le temps ni la patience de prendre.}}
{{Réf Pub|nom=Classique et vivant
|date=7 février 2013
|source=Le Figaro Littéraire
|auteur=Yann Moix
}}
=== Roman ===
==== Gabriel Matzneff, Les moins de 16 ans, 1975 ====
|source=Editions Albin Michel
|auteur=Guy Hocqenghem
}}
==== Allen Ginsberg, ''Journal'', 1997 ====
{{citation|citation=Comme tout étiquetage de la pédophilie qualifiée d'"agression sur mineur". Tout le monde aime les petits enfants. Tout ce que vous avez à faire est de marcher à travers le Vatican et voir toutes les petites statues de petits prepubères, pubères, et de postpubères. Les enfants nus ont été le plaisir pendant des siècles, à la fois pour les parents et les spectateurs. Alors marquer la pédophilie comme un crime est ridicule.}}
{{Réf Pub|nom=The Liberation is the Word
|date=summer 1997
|source=.
|auteur=Allen Ginsberg
}}
==== Hakim Bey, ''Wild children'', 1998 ====
{{citation|citation=Les enfants aux sens clarifiés qui les trahissent dans une sorcellerie au magnifique plaisir reflète quelque chose de
sauvage et cochon sur la nature de la réalité elle-même: anrachistes ontologiques naturels, anges du chaos, leurs gestes et l'odeur de leurs corps diffusent autour d'eux une jungle de présence, une forêt de préscience complête avec serpents, armes de ninjas, tortues, chamanisme futuriste, bordel incroyable, pisse, fantômes, rayons de soleil, branlette, nids d'oiseaux et oeufs, agressivité joyeuse...}}
{{Réf Pub|nom=Wild children
|date=1998
|source=co-edité avec Dave Mandl
|auteur=Hakim Bey
}}
==== [[Michel Houellebecq]], ''[[w:Les Particules élémentaires|Les Particules élémentaires]]'', [[w:1998 en littérature|1998]] ====
|auteur=Alain Robbe-Grillet
}}
==== [[Marc-Édouard Nabe]], ''J'enfonce le clou'', 2004 ====
{{citation|La pédophilie n'est que le cache-sexe de l'inceste.
|langue=fr}}
{{Réf Pub|nom=Marc-Édouard Nabe
|date=2004
|lieu=
|source=J'enfonce le clou, p.305}}
==== Yann Queffélec, ''Mineure'', 2010 ====
{{citation|citation=Que faire ?... J'entrouve la bouche et laisse larmes et salive mêlées couler entre mes dents, je déglutis son chagrin. C'est elle qui m'embrasse, m'enlace, pas moi. C'est elle qui me donne la menue becquée d'un baiser brûlant. Je suis un irréprochable petit mari embrassé malgré lui pendant qu'il dort. À peine si je me repousse insensiblement vers Claire pour inviter Sibylle à venir au lit. Laisser faire ce n'est pas agir, ce n'est pas brusquer, violer, attenter. Laisser un baiser suivre son cours est une bonne action. Imaginez combien de temps peut durer un baiser quand il entre dans votre bouche et se sent chez lui.}}
|lieu=
|source=[http://www.lexpress.fr/styles/mode/dans-l-univers-de-jean-touitou-fondateur-d-apc_747505.html ''Dans l'univers de... Jean Touitou, fondateur d'APC'']}}
==== Yann Moix, ''La meute'', 2010 ====
{{citation|citation=Il y a quelque chose de bizarrement récurrent entre la Suisse et la "pédophilie ?" La Suisse arrête le "pédophile" Polanski : mais qui y a passé toute la fin de sa vie, dans un hôtel de luxe ? Nabokov. L'auteur de Lolita, le roman le plus pédophile du XXè siècle. Roman adapté au cinéma par Stanley Kubrick. Que dit Polanski dans les années 70 ? "Il n'y a que deux grands cinéastes au monde Kubrick et moi.}}
{{Réf Pub|nom=La meute
|date=2010
|source=.
|auteur=Yann Moix
}}
{{citation|citation=Ce qui fascine, chez Matzneff, ce n'est pas qu'il ait rencontré Kadhafi ou devisé d'amours juvéniles avec Mitterrand : mais qu'il ne plie pas ; qu'il et toujours et sans cesse, à l'aube de son crépuscule, impeccablement droit dans son être. Sa constance, éclairée de cette culture si sienne, de sa si implacable logique (le bon sens matzneffien,tout en raffinements infinis et rares altitudes, déclenche une jouissance décisive pour l'esprit), de son humour de mauvais coucheur mais d'excellent baiseur, fait de lui un écrivain tout à la fois inquiétant (au sens gidien du terme, au sens où il révèle, dévoile, fait voir sans masque ce qui est) et rassurant. Rassurant, oui : parce qu'il tient une permanence dans cette société qui méprise les écrivains ; il encaisse pour nous les coups que nous n'avons ni le temps ni la patience de prendre.}}
{{Réf Pub|nom=Classique et vivant
|date=7 février 2013
|source=Le Figaro Littéraire
|auteur=Yann Moix
}}
917

modifications