Différences entre versions de « Robert Desnos »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
1 311 octets ajoutés ,  il y a 8 ans
{{citation|citation=Les lois de nos désirs sont des dés sans loisir.}}
{{Réf Article|titre=Rrose Sélavy|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série |numéro=7|date=Décembre 1922|page=22}}
 
=== ''Amour des homonymes'', 1923 ===
''' À [[LouisPaul AragonEluard]] '''
{{citation|citation=<poem>Ne vous enfuyez plus, passagères de première classe quand l'émigrant clandestin, lié à l'hélice pour faire à peu de frais la traversée, vous appelle le soir, à l'heure où, penchées près de la hampe, vous cherchez à identifier vos cheveux, l'ondoiement de l'étendard et les flots. Vos visages et le reflet de vos visages se présentent tour à tour au-dessus et au-dessous de lui : Comment voulez-vous que son imagination, qui gravite au gré de l'hélice, autour de l'arbre d'acier sans racine, ne confonde pas votre réalité et votre image, fruits de l'arbre à hélice, belles passagères érotiquement vêtues, et pourquoi vous enfuir quand vous l'entendez dire dans la nuit, à l'heure où la croix du sud et l'étoile polaire se heurtent sur le tapis bleu des salles de bridge :
« Elles sont mystère, mystère. Leurs cheveux sont des toiles de mystère... le mystère est leur but, leur fin... leur faim c'est le mystère. Elles ont bu, mais elles ont faim, la fin du mystère est-elle le but de leur faim ? »
{{citation|citation=NousPitié sommespour les pensées arborescentes qui fleurissent sur les cheminsl'amant des jardins cérébrauxhomonymes. </poem>}}{{Réf Article|titre=P'oasisAmour des homonymes|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=108|date=OctobreJanvier 1923|page=28}}
 
=== ''P'oasis'', 1923 ===
''' À [[Louis Aragon]] '''{{citation|citation=Nous sommes les pensées arborescentes qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux. }}{{Réf Article|titre=P'oasis|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=10|date=Octobre 1923|page=28}}
''' À [[Louis Aragon]] '''
{{citation|citation=Nous sommes les pensées arborescentes qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux. }}{{Réf Article|titre=P'oasis|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=10|date=Octobre 1923|page=28}}
 
{{citation|citation=Je vois les pensées odorer les mots.}}{{Réf Article|titre=P'oasis|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=10|date=Octobre 1923|page=28}}
30 159

modifications

Menu de navigation