Aller au contenu

Différences entre les versions de « Humanité »

843 octets ajoutés ,  il y a 9 ans
{{citation|citation=Croit-on avoir trouvé la base psychique commune à tout l'humanité ? L'essai de Jésus et la Bible couvrent sous leurs ailes larges et bienveillantes : la merde, les bêtes, les journées. Comment veut-on ordonner le chaos qui constitue cette infinie informe variation : l'homme ? Le principe : « aime ton prochain » est une hypocrisie. « Connais-toi » est une utopie, mais plus acceptable, contient la méchanceté aussi. Pas de pitié. Il nous reste après le carnage, l'espoir d'une humanité purifiée.|précisions=[[Tristan Tzara]] dans le troisième tirage de sa revue ''Dada'' en 1918.}}
{{Réf Livre|titre=Les surréalistes — Une génération entre le rêve et l'action|auteur=Jean-Luc Rispail|éditeur=Gallimard|collection=Découverte Gallimard Littérature|année=2000|année d'origine=1991|page=131|chapitre=Témoignages et documents|section=''Dada'', 3 décembre 1918|ISBN=2-07-053140-6}}
 
=== Prose poétique ===
==== [[Alberto Savinio]], ''Un vomissement musical'', 1917 ====
{{citation|citation=<poem>Le charme de l’harmonie est la plus grave atteinte à l’honneur de l’homme libre. Parmi les principales causes de criminalité par dégénérescence il faut placer — en premier lieu la musique : bien avant l’alcoolisme !
 
Des populations denses de gens idiots, ignorants, sales, malades, dégénérés, entrent dans le Temple de la Musique comme chez eux. Ils s’y trouvent — en effet — parfaitement chez eux, car on y célèbre un culte à la portée de toutes les plus répugnantes misères de l’esprit : c’est l’Assistance Publique pour tout le rejet de l’humanité.</poem>}}
{{Réf Article|titre=Un vomissement musical|auteur=[[Alberto Savinio]]|publication=Dada|numéro=1|date=Juillet 1917|page=6}}
 
=== Roman ===
30 159

modifications