Aller au contenu

« Jeu » : différence entre les versions

149 octets enlevés ,  il y a 10 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
[[File:Le Jeu de krouta.jpg|thumb|320px|<center>''Le Jeu de krouta'' — [[w:Étienne Dinet|Étienne Dinet]] (1901)</center>]]
 
On peut définir le '''{{w|jeu}}''' comme une activité de loisirs d'ordre physique ou bien psychique, soumise à des règles conventionnelles, à laquelle on s'adonne pour se divertir, tirer du plaisir et de l'amusement.
 
== Divers ==
=== Cinéma ===
==== [[Michel Audiard]], ''Le Gentleman d'Epsom'', 1962 ====
{{citation|citation=
{{personnage|Le Commandant}} : Jouez-vous toujours au billard avec le baron Emblin ?<br />
{{Réf Film|titre=Le Gentleman d'Epsom|auteur=[[Michel Audiard]]|date=1962|acteur=Jean Gabin, Jean Martinelli}}
 
=== Littérature ===
==== Écrit intime ====
===== [[Jules Renard]], ''Journal 1887-1910'' =====
{{Citation|citation=L’ironie est surtout un jeu d’esprit. L’humour serait plutôt un jeu du cœur, un jeu de sensibilité.}}
{{Réf Livre|titre=Journal 1887-1910|auteur=[[Jules Renard]]|éditeur=Actes Sud|année=1995|ISBN=2-7427-5216-1|section=1 janvier 1894|page=154}}
 
==== Manifeste ====
===== [[René Crevel]], ''Note en marge du jeu de la vérité'', 1934 =====
{{Citation|citation=Au jeu surréaliste de la vérité, alors que, de part et d’autre, le manque de retenue est la règle que nulle ombre d’exception ne saurait venir confirmer, l’interrogé mettra d’autant moins de réticence à répondre que l’interrogateur aura visé, avec une plus minutieuse et lucide cruauté, le point entre tous sensible, parmi l’enchevêtrement des rapports physiques et des faits concrets aptes à surprendre sinon à choquer l’auditoire. Les premières confidences serviront de tenailles pour taillader les fils de fer barbelés de l’inhibition.}}
{{Réf Article|titre=Note en marge du jeu de la vérité|auteur=[[René Crevel]]|publication=Documents 34|numéro=20|date=Avril 1934|page=21}}
{{Réf Livre|titre=Le Musée noir|auteur=[[André Pieyre de Mandiargues]]|éditeur=Gallimard|Collection=L'Imaginaire|année=1946|page=239|section=Le tombeau d'Aubrey Beardsley|ISBN=2-07-071990-1}}
 
==== Poésie ====
===== [[Paul Eluard]], ''Capitale de la douleur'', 1926 =====
''' Porte ouverte '''
{{Citation|citation=<poem>Venez à moi, si je vais à vous c'est un jeu,
{{Réf Livre|titre=Capitale de la douleur ''suivi ''de L'amour la poésie|auteur=[[Paul Eluard]]|éditeur=Gallimard|collection=Poésie|année=1966|année d'origine=1926|page=19|partie=Répétitions|section=Porte ouverte|ISBN=978-2-07-030095-2}}
 
==== Prose poétique ====
===== [[Octavio Paz]], ''Liberté sur parole'', 1958 =====
''' Papillon d'obsidienne '''
{{Citation|citation=Je suis fatiguée de ce jeu de patience inachevé. Heureuse la femelle du scorpion que ses petits dévorent. Heureux le serpent qui change de chemise. Heureuse l'eau qui se boit elle-même.}}
30 159

modifications