Le Bateau d'Émile

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Bateau d'Émile est un film français de Denys de La Patellière sorti sur les écrans en 1961. Les dialogues sont signés Michel Audiard.

Citations[modifier]

Oh, mais t'as la tête qui enfle, mon bonhomme ! Puis en plus de ça, tu causes entre guillemets !


Y'a pas que le plumard dans la vie... Ou alors tu te fait du tort. L'ennui avec les femmes c'est qu'elles sont bonnes qu'à ça, ou qu'à faire la cuisine. C'est le tramway de Shangaï ou le bœuf en daube. Et encore, faut choisir... Parce que t'as rarement les deux.
  • Lino Ventura, Le Bateau d'Emile (1961), écrit par Michel Audiard


Ah décidemment dans la famille, les femmes auront toujours cette blondeur souriante, cette stupidité diaphane qu'on ne retrouve que chez Botticelli.
  • Michel Simon, Le Bateau d'Emile (1961), écrit par Michel Audiard


Dans la famille, il y a une tradition de la crise cardiaque devant les emmerdements. c'est le dé pipé, la carte biseautée qu'on sort de sa manche pour aborder les grosses mises.
  • Michel Simon, Le Bateau d'Emile (1961), écrit par Michel Audiard


La famille a une mine splendide. L'air toujours aussi connard, mais le teint frais ! La vertu, ça conserve.
  • Michel Simon, Le Bateau d'Emile (1961), écrit par Michel Audiard


Je suis notaire, pas médecin. j'enregistre, je conseille, mais je ne diagnostique pas.
  • Jacques Monod, Le Bateau d'Emile (1961), écrit par Michel Audiard


Elle ressemble à sa mère... Elle sourit... Elle prend ça pour un compliment.
  • Michel Simon, Le Bateau d'Emile (1961), écrit par Michel Audiard


Dialogues[modifier]

François Larmentiel : Votre oncle a toujours été éminemment original.
Claude Larmentiel : Permettez-moi de vous rappeler que mon oncle est avant tout votre frère.
François Larmentiel : C'est pourquoi je dis que c'est un original... Sinon je dirais que c'est un saligaud.


François Larmentiel : Comment te portes-tu ?
Charles-Edmond Larmentiel : Nullement, ce sont les autres qui me portent.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :