Léo Taxil

Матеріал з Wikiquote
Перейти до навігації Перейти до пошуку
Léo Taxil

Marie Joseph Gabriel Antoine Jogand-Pagès, dit Léo Taxil, né à Marseille le 21 mars 1854 et mort à Sceaux le 31 mars 1907, est un écrivain français, auteur du célèbre canular de Taxil auquel furent pris le pape et les évêques de France.

Citations[ред.]

Cette vanité du citadin ou du bourgeois de s'inféoder à la franc-maçonnerie a quelque chose de si banal et de si universel que je suis en admiration devant la bêtise humaine.
  • Les sœurs maçonnes, Léo Taxil, éd. Letouzet et Ané, Paris, 1886, p. 17
Quand j'avais été affilié à la secrète association, je connaissais d'avance la comédie des diverses épreuves. J'étais au courant de bien des choses dont on fait grand mystère mais je ne savais pas que l'initié accepte une chaîne si lourde à porter.
  • Confession d'un ex-libre penseur, Léo Taxil, éd. Letouzet et Ané, Paris, 1887, p. 217


« Le mensonge est le récit d'un fait contraire à la vérité ; mais dire des mensonges, c'est les raconter, ce n'est point mentir. »
  • Léo Taxil attribue ses propos au livre Rituel de l'Apprenti-Maçon, par le F. Ragon, Vénérable de la Loge « les Trinosophes», de Paris ; édition sacrée, adoptée par le Grand Orient de France, page 37.
  • Confession d'un ex-libre penseur, Léo Taxil, éd. Letouzet et Ané, Paris, 1887, p. 225
L'une des plus hardies mystifications des temps modernes est sans contredit la création de ce personnage étrange, le prétendu curé Jean Meslier, qui, en mourant, avait renié, dit-on, la religion dont il fut le ministre. Cette légende est bien faite pour frapper l'esprit des personnes simples ; aussi, est-elle exploitée de la belle façon par les anti-cléricaux.
  • Confession d'un ex-libre penseur, Léo Taxil, éd. Letouzet et Ané, Paris, 1887, p. 227


Ce testament, qui est intitulé Extraits des sentiments de Jean Meslier adressés à ses paroissiens, a été écrit, de la première ligne jusqu'à la dernière, par Voltaire, dont le style est, au surplus, facile à reconnaître. Mais l'affirmation de la phrase précédente reste à prouver sachant Léo Taxil est lui-même le roi du canular et que lors de ses correspondances avec d'Alembert Voltaire dit de Meslier en mai 1763 "cela est écrit du style d'un che­val de car­rosse : mais qu'il rue bien à pro­pos !". Voltaire ment-il ?
  • À propos du testament de Jean Meslier.
  • Confession d'un ex-libre penseur, Léo Taxil, éd. Letouzet et Ané, Paris, 1887, p. 225


On reproche, en général, aux Francs-Maçons de cacher avec trop de soin leur qualité. Sur dix membres d'une loge, un ou deux, tout au plus, ne font pas mystère de leur affiliation; les huit autres sont de vraies violettes. (…) La Franc-Maçonnerie, à tout propos, proclame, par ses divers organes, qu'elle se compose exclusivement de citoyens réunissant toutes les vertus civiques et privées. Il était donc intéressant de dresser la liste des hommes vertueux qui méritent si bien de la France !… C'est en secret qu'ils en étaient, jusqu'à présent, l'honneur; désormais ils en seront publiquement la gloire… Écartons les buissons ombreux, et que les violettes maçonniques resplendissent au soleil!…
  • À propos de sa liste alphabétique des franc-maçons et du secret maçonnique qui y est lié.
  • La France maçonnique, Léo Taxil, éd. La petite guerre, Paris, 1888, chap. avant-propos, p. VI


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :