Jules Supervielle

Матеріал з Wikiquote
Перейти до навігації Перейти до пошуку
Photographie de Jules Supervielle en 1940
Jules Supervielle.

Jules Supervielle (16 janvier 1884 - 17 mai 1960) est un poète et romancier français.

Citations[ред.]

Pâle soleil d'oubli, lune de la mémoire,
Que draines-tu au fond de tes sourdes contrées ?
Est-ce donc là ce peu que tu donnes à boire
Ces gouttes d'eau, le vin que je te confiai ?

  • Oublieuse mémoire (1949), Jules Supervielle, éd. Gallimard, 199, p. 485


Les vers de Du Bellay ne sont presque jamais ceux d’un solitaire. Sa poésie, parlante, est une quête d’amitié.
  • Tableau de la littérature française, Jules Supervielle, éd. Gallimard, 1962, chap. Du Bellay, p. 255


On voyait le sillage et nullement la barque
Parce que le bonheur avait passé par là

  • « Le sillage », Jules Supervielle, dans Anthologie de la poésie française du XXè siècle, Michel Décaudin (Ed.), éd. Gallimard, coll. « Poésie », 1983, p. 244


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :