Jean de Viguerie

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Jean de Viguerie, né le à Rome et mort le à Montauban, est un historien français.

Les Deux Patries, 1998[modifier]

Dans les années soixante de ce siècle, le courant a été coupé. Le savoir essentiel, le savoir indispensable à la vie n’a plus été transmis. De cet accident gravissime le corps social n’est pas près de se remettre. Nous n’avons plus que des intelligences inquiètes. Comme elles n’ont pas appris la vertu du savoir, elles ne cessent de s’interroger sur ce qu’il faut faire. Elles ne savent pas qu’il faut d’abord connaître et contempler. La patrie se trouve de ce fait exposée au péril de mort. Car toute patrie est fragile. Seules les méditations des sages peuvent l’aider à survivre.
  • Les Deux Patries : essai historique sur l’idée de patrie en France, Jean de Viguerie, éd. Dominique Martin Morin, 1998  (ISBN 2-85652-229-7), chap. Épilogue, p. 270


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :