Hervé Coutau-Bégarie

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hervé Coutau-Bégarie, né le 22 novembre 1956 à Angers (Maine-et-Loire) et mort le 24 février 2012, est un essayiste et stratégiste civil au service de l'armée française.

Citations[modifier]

S'il existe en France de grands historiens militaires comme André Corvisier, L'Université française n'a aucune formation spécialisée dans le domaine stratégique et très peu dans celui des relations internationales. Je pense que c'est en partie dû à l'héritage d'un certain antimilitarisme de l'Université française, né dans l'entre-deux-guerres et qui s'est accru après la Seconde Guerre mondiale. En ce domaine, la France est très en retard par rapport au monde anglo-saxon où il existe de nombreux centres d'études stratégiques, les « Wars Studies ».

  • « L'historien de la stratégie, Hervé Coutau-Bégarie », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 33, novembre-décembre 2007, p. 10


Je crois beaucoup à la distinction entre l'homme de puissance et de connaissance. La réflexion se fait dans le cadre d'une bibliothèque et rarement dans le fracas des combats. C'est la différence entre la tactique et la stratégie. La tactique est avant tout une affaire de volonté. Il faut parfois se tenir sous le feu, résister au danger et décider rapidement. Le stratège, au moins depuis le début de l'époque moderne, est rarement exposé. Il doit posséder avant tout une sérieuse aptitude à la réflexion et un grand courage intellectuel.

  • « L'historien de la stratégie, Hervé Coutau-Bégarie », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 33, novembre-décembre 2007, p. 11


Le grand chef, c'est celui qui comprend et agit en conséquence. Cela est très rare.

  • « L'historien de la stratégie, Hervé Coutau-Bégarie », Pauline Lecomte, La Nouvelle revue d'Histoire, nº 33, novembre-décembre 2007, p. 11