Franz Böhme

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Photographie de Franz Böhme en noir et blanc
Franz Böhme en 1943

Franz Friedrich Böhme (né à Zeltweg en Autriche le 14 avril 1885 - mort à Nuremberg le 29 mai 1947) fut un militaire autrichien puis allemand. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut général dans la Wehrmacht. Accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, il se suicida avant son procès qui devait avoir lieu à Nuremberg.

Citations[modifier]

(...) La volonté des Suisses de se battre est très forte et nous devons la mettre à peu près sur le même plan que celle des Finlandais. Un peuple qui produit de bons gymnastes a toujours eu de bons soldats. L'amour des Suisses pour leur patrie et on ne peut plus fort et, malgré le système de milice, leur formation de tireurs est meilleure que, par exemple, celle des soldats de l'ancienne armée fédérale autrichienne au bout de 18 mois de service (...)
  • Franz Böhme dans son mémorandum rédigé en 1943 en page 218.
  • « Des généraux allemands s'expriment sur la volonté de résistance des Suisses: Le Réduit alpin est quasi imprenable », Franz Böhme, Horizons et débats (ISSN 1662-4599), nº 17, 3 mai 2010, p. 2


La défense suisse du pays dispose d'une armée qui, ne serait-ce que par ses effectifs, est un facteur tout à fait considérable. (..) Vaincre les troupes du Réduit alpin qui vont se défendre avec acharnement représentera une tâche difficile à résoudre.
  • Franz Böhme dans son mémorandum rédigé en 1943 en page 218.
  • « Des généraux allemands s'expriment sur la volonté de résistance des Suisses: Le Réduit alpin est quasi imprenable », Franz Böhme, Horizons et débats (ISSN 1662-4599), nº 17, 3 mai 2010, p. 2


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :