Et la tendresse ? Bordel !

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Et la tendresse ? Bordel ! est un film français de Patrick Schulmann sorti en 1979. Les dialogues sont signés Patrick Schulmann.

Citations remarquables[modifier]

Je n'ai pas pu m'empêcher d'entrer vous dire bonjour, dès que j'ai remarqué ce grand regard de velours, que vous dissimulez là derrière vos lunettes, ça m'a donné envie de savoir qui vous êtes ?... J'aime enlever ces lunettes, pour voir les yeux d'une fille, moi ça me fait le même effet que quand je la déshabille, c'est comme un soutien-gorge, qu'on fait doucement glisser, pour découvrir les seins qu'elle essaie de nous cacher... Ah parce que le corps d'une femme vous trouvez ça obscène ! Il me semble de ce côté que vous ayez des problèmes. Si votre joli corps ignore tout du plaisir, caressez-vous le soir avant de vous endormir... Mais non ! Plus c'est cochon vous verrez plus c'est bon ! Vous me trouvez pas très sympathique. Enfin entraînez-vous quand même ce soir, ça peut toujours servir !
  • pour séduire il s'exprime en alexandrins.


C'est ça le monde mon vieux ! Les plus forts qui gagnent, les plus faibles qui s'écrasent et puis les autres qui regardent.
  • en commentant un match de boxe à la télévision.


Voilà, et maintenant à vous de jouer ! Mais n'oubliez pas, la différence entre le viol et le consentement c'est... c'est... le consentement.
  • en pleine présentation sur un service permettant de séduire les femmes.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :