Alexander Sutherland Neill

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
A. S. Neill.

Alexander Sutherland Neill (1883-1973) est un pédagogue britannique.

Libres Enfants de Summerhill (Summerhill: A Radical Approach to Child Rearing), 1960[modifier]

Il est évident qu’une école où l’on force des enfants actifs à s’asseoir devant des pupitres pour étudier des matières inutiles est une mauvaise école. Une telle école n’est bonne que pour ceux qui croient à son efficacité, c’est-à-dire pour ces citoyens sans imagination qui veulent des enfants dociles, dénués eux aussi d’imagination et qui s’accommoderont d’une civilisation dont l’argent est la marque du succès.
  • Libres Enfants de Summerhill (1960), A. S. Neill (trad. Micheline Laguilhomie), éd. La Découverte, coll. « Folio Essais », 1994  (ISBN 2-07-032284-X), partie Summerhill, chap. L’Idée fondamentale de Summerhill, p. 24


Je crois intimement que l’enfant est naturellement sagace et réaliste et que, laissé en liberté, loin de toute suggestion adulte, il peut se développer aussi complètement que ses capacités naturelles le lui permettent.
  • Libres Enfants de Summerhill (1960), A. S. Neill (trad. Micheline Laguilhomie), éd. La Découverte, coll. « Folio Essais », 1994  (ISBN 2-07-032284-X), partie Summerhill, chap. L’Idée fondamentale de Summerhill, p. 25


On ne peut pas faire apprendre la musique, ni aucune autre chose d’ailleurs, à un enfant sans le transformer plus ou moins en un adulte privé de volonté. On forme alors un être qui accepte tout statu quo – une bonne chose pour une société qui a besoin de mornes bureaucrates, de boutiquiers et d’habitués des trains de banlieue – , une société qui, pour tout dire, repose sur les épaules rabougries du pauvre petit conformiste apeuré.
  • Libres Enfants de Summerhill (1960), A. S. Neill (trad. Micheline Laguilhomie), éd. La Découverte, coll. « Folio Essais », 1994  (ISBN 2-07-032284-X), partie Summerhill, chap. L’Idée fondamentale de Summerhill, p. 34


Mon critère de la réussite, c’est la capacité qui permet de travailler joyeusement et de vivre positivement.
  • Libres Enfants de Summerhill (1960), A. S. Neill (trad. Micheline Laguilhomie), éd. La Découverte, coll. « Folio Essais », 1994  (ISBN 2-07-032284-X), partie Summerhill, chap. Que deviennent les anciens élèves de Summerhill ?, p. 55


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :