Yéhouda Ashlag

Citations « Yéhouda Ashlag » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Rabbi Yéhouda Ashlag est également connu comme le Maître de l'Échelle

Yéhouda Leib Ha-Levi Ashlag (hébreu יהודה לייב הלוי אשלג; Varsovie, 1884Jérusalem, 1954), également connu comme le Baal HaSoulam (בעל הסולם, « le Maître de l'Échelle », pour son commentaire sur Le Zohar), est un rabbin et kabbaliste, ayant fondé une école de diffusion de la Kabbale aux masses, dont la mission sera poursuivie par ses disciples. Il est également l'auteur du Talmud Esser Sefirot (Étude des dix Sefirot), œuvre jugée incontournable parmi les kabbalistes de notre génération. Né à Varsovie, il émigra en Palestine mandataire à l'âge de 36 ans et mourut à Jérusalem trente-trois ans plus tard. À son décès, son fils Baruch hérita du bâton du pèlerin.

Articles[modifier]

Si quelqu'un croit qu'il existe en ce monde une autre force ou une autre autorité à l'exception du Créateur, par cela même il commet un péché.

  • (en) If one thinks that there is another authority and force apart from the Creator, he is committing a sin.
  • (en) « Divinity in Exile », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 190


La quintessence de notre travail, c'est d'en venir à reconnaître l'existence de Dieu, d'en ressentir La présence, puis de constater, ce faisant, que la « terre entière est remplie de Sa gloire. »

  • (en) The essence of one's work is only to come to the sensation of the existence of the Creator, to feel the existence of the Creator, that “the whole earth is full of His glory.”
  • (en) « The Reason for the Heaviness in the Work », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 193


On se trouve à l'endroit même où nos pensées se situent.

  • (en) One is where one thinks.
  • (en) « One Is Where One Thinks », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 231


Le peuple d'Israël n'eût péché qu'il n'aurait jamais reçu que les cinq livres de Moïse et le livre de Josué.

  • (en) Had Israel not sinned, they would have been given only the five books of Moses and the book of Joshua.
  • (en) « An Allegory about the Rich Man's Son in the Cellar », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 232


Le dessein du Créateur, depuis la seconde même où Il acheva Sa Création, est de nous révéler Sa divinité.

  • (en) The aim of the Creator from the time He created His Creation is to reveal His Godliness to others.
  • (en) « Matan Torah (The Giving of the Torah) », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 243


Tout Israël est responsable de tout un chacun.

  • (en) All of Israel are responsible for one another.
  • Il est à noter qu'en termes kabbalistiques « Israël » renvoie à une nation spirituelle et non à une confession religieuse ou à un État-nation.
  • (en) « Matan Torah (The Giving of the Torah) », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 249


Il y a beaucoup d'étincelles de sainteté dans chaque personne au sein d'un groupe. Ainsi, lorsque vous rassemblez toutes les étincelles de sainteté dans un seul endroit, dans un esprit de fraternité, avec l'amour et l'amitié, vous atteignez certainement un très haut niveau de sainteté...

  • (en) There are many sparks of sanctity in each person in the group. And when you collect all the sparks of sanctity into one place, as brothers, with love and friendship, you will certainly have a very high level of sanctity...
  • (en) « Love of Friends », Rabbi Yéhouda Ashlag, dans Kabbalah for the Student, Michaël Laitman, éd. Laitman Kabbalah Publishers, 2008, p. 282


Liens connexes[modifier]

Autres projets: