Walter M. Miller

Citations « Walter M. Miller » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Walter Michael Miller, Jr. (23 janvier 1923 - 9 janvier 1996) est un écrivain de science-fiction américain.

Citations de ses romans[modifier]

Un cantique pour Leibowitz (A Canticle for Leibowitz), 1960[modifier]

On disait que Dieu, pour mettre à l'épreuve l'humanité devenue aussi orgueilleuse qu'au temps de Noé, avait ordonné aux sages de l'époque, et parmi eux au Beatus Leibowitz, de construire de grandes machines de guerre, telles qu'on en n'avait jamais vu sur terre. Des armes d'une telle puissance qu'elles contenaient le feu même de l'Enfer.


Nous avons toujours éprouvé la plus fervente affection pour les frères de Saint-Leibowitz. Sans vos travaux, sans vous, les hommes auraient peut-être tout oublié. L'Église est un Corps, Mysticum Christi Corpus, et votre ordre a servi d'organe de la mémoire en ce Corps.


Comment une civilisation sage et puissante a-t-elle pu s'autodétruire ?


Le doute est un puissant instrument qui doit être appliqué à l'histoire.


La Vérité pouvait être crucifiée. Mais bientôt peut-être y aurait-il résurrection.


Sentir sa responsabilité, c'est sagesse. Penser qu'on peut l'assumer seul n'est que déraison.


L'ignorance a été notre reine. Depuis la mort des empires, elle est assise sur le trône de l'Homme de façon indiscutable. [...] Demain régnera une ère nouvelle. Les hommes intelligents, les hommes de science se tiendront derrière son trône, et l'univers en viendra à connaître son pouvoir. Son nom est la Vérité. Son empire sera la Terre entière.


Si vous essayez de conserver la sagesse pour le jour où le monde sera sage, mon père, le monde ne connaîtra jamais cette sagesse.


La liberté de produire toutes les hypothèses est essentielle.


Autres projets: