Trainspotting

Citations « Trainspotting » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Trainspotting est un film britannique de 1996, réalisé par Danny Boyle et adapté du roman éponyme d'Irvine Welsh.

Citations[modifier]

Renton (en voix off) : Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvre-boîtes électroniques. Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle. Choisir les prêts à taux fixe, choisir son petit pavillon, choisir ses amis, choisir son survêt et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissus de merde. Choisir de bricoler le dimanche matin en s'interrogeant sur le sens de la vie, choisir de s'affaler sur ce putain de canapé et se lobotomiser aux jeux télé en se bourrant de MacDo. Choisir de pourrir à l'hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu'on fait honte aux enfants niqués de la tête qu'on a pondus pour qu'ils prennent le relais. Choisir son avenir, choisir la vie. Pourquoi je ferais une chose pareille ? J'ai choisi de pas choisir la vie, j'ai choisi autre chose. Les raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne.

  • Ewan McGregor, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Renton (en voix off) : Quand t'es junkie, t'as qu'un seul souci : te fournir. Le jour où tu décroches, d'un coup tu te prends la tête avec plein d'autres conneries. T'as pas de blé, tu peux pas te bourrer la gueule, t'en as, tu picoles trop. T'as pas de meuf, tu baises pas, t'en as une, c'est la guerre. Tu te prends la tête pour les ronds, pour la bouffe, pour une équipe de foot à la con qui fait que perdre, pour les rapports humains, et pour des tas de choses qui n'ont trou du qu'une importance quand tu te donnes vraiment et à fond dans la came.

  • Ewan McGregor, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Gail et Lizzie : De quoi vous êtes encore en train de parler ?
Spud et Tommy : Football. Et vous, de quoi vous parliez ?
Gail et Lizzie : Shopping.

  • Shirley Henderson, Pauline Lynch, Ewan Bremner et Kevin McKidd, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Renton : Je veux bien rentrer avec toi si tu veux mais je te promets rien, d'accord ?
Diane : Et c'est une méthode qui fonctionne d'habitude ? Non, attends voir, tu n'avais jamais essayé, c'est une première. En fait, d'habitude tu n'abordes pas les filles, c'est bien ça ? En réalité, tu es un mec discret et sensible pourtant, si je veux m'impliquer, j'aurais la chance d'appréhender ta vraie nature, spirituelle, aventureuse, passionnée, affectueuse, honnête. Taxi ! Un tout petit peu cinglé, un tout petit peu méchant, mais tout le monde sait qu'on adore ça, nous les filles.

  • Ewan McGregor et Kelly Macdonald, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Tommy : Mais merde, vous êtes pas fiers d'être Écossais ?
Renton : Mais c'est une punition d'être Écossais ! On est les plus nuls des plus nuls, le rebut de l'humanité. Le peuple écossais, c'est de la merde, la plus asservie, la plus pitoyable qui ait jamais été chiée depuis que la Terre existe. Ici, la plupart des gens haïssent les Anglais. Je regrette, c'est seulement des connards. Alors que nous, on est colonisés par des... par des connards. On a pas été foutus d'être colonisés par une race supérieure, on est gouvernés par des balais à chiottes. C'est le trou du cul du monde ce pays, Tommy, et ton air pur et tes grands espaces y peuvent rien, c'était foutu d'avance.

  • Kevin McKidd et Ewan McGregor, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Renton (en voix off) : Mais c'est quand la douleur disparaît que commence le vrai combat. Dépression, ennui, on est au fond du trou, tellement qu'on a envie de se tuer.

  • Ewan McGregor, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Renton (en voix off) : À mon avis, on est hétérosexuels par défaut, pas par choix. Tout dépend de qui te plait. C'est qu'une question d'esthétique, rien à voir avec la morale.

  • Ewan McGregor, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Renton (en voix off) : La vérité, c'est que je suis un sale type. Mais ça va changer, je vais changer. Tout ça est bien fini, désormais je suis clean, j'avance dans le droit chemin. Je choisis la vie, j'en jubile à l'avance. Je vais devenir comme vous. Le boulot, la famille, la super téloche, la machine à laver, la bagnole, la platine laser et l'ouvre-boîtes électrique. La santé, le cholestérol, une bonne mutuelle, les traites, la baraque, le survêt, les valises, les costards trois-pièces, le bricolage, les jeux télé, le MacDo, les mômes, les balades en forêt, le golf, laver la voiture, tout un choix de pulls, les Noëls en famille, les plans d'épargne, les abattements fiscaux, déboucher l'évier, s'en sortir, voir venir... le jour de sa mort.

  • Ewan McGregor, Trainspotting (1996), écrit par John Hodge


Autres projets: