Torture

Citations « Torture » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

La Torture est l'imposition volontaire de sévices d'ordre physique ou psychologique qui visent à faire souffrir un individu. Lorsque la torture accompagne l'exécution d'une condamnation à mort on parle plutôt de supplice, qui rend la mort longue et douloureuse sous forme de châtiment.


François Mitterrand[modifier]

Notre génération, qui connut la Gestapo, les camps de déportation, la Milice, avait un instant compris que le léger vernis de la civilisation occidentale était à la merci d'un choc. Hitler avait donné ce choc et tout avait craqué. Mais Hitler mort, chacun s'était remis à vivre comme si rien ne s'était passé. La torture, pensait-on, était un produit allemand, ou plutôt un produit nazi. Puis, il y eut le XXe congrès du parti communiste russe, et ses révélations sur les crimes de Staline. Puis, il y eut le scandale des tortures en Algérie. On avait beau se rassurer en répétant : « C'est la faute à la guerre, c'est la faute à la dictature », on sentait qu'Hitler avait, d'une certaine façon, gagné son pari en lâchant sa gangrène sur le monde.

  • Le Coup d'État permanent, François Mitterrand, éd. 10/18, 1965, p. 231


Jean-Louis Tixier-Vignancour[modifier]

Mais à ces violences contre les gens d'Alger répondent d'autres violences. Proportionnées à l'attaque ? Je n'en sais rien. Il ne faut jamais que le pouvoir commence, c'est tout ce que j'ai à dire sur ce sujet. Quand vous n'avez pas de camp de Djorf, vous n'avez pas de plastiquages. Et quand vous ne torturez pas à la caserne des Tagarins, on ne tire pas sur les forces de l'ordre. C'est un enchaînement.

  • A propos de la torture durant la guerre d'Algérie.


Autres projets: