The Dark Knight

Citations « The Dark Knight » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

The Dark Knight est un film américain de 2008 réalisé par Christopher Nolan. C'est le sixième film de la saga Batman entamée en 1989 par Tim Burton, et le deuxième film de la trilogie de Christopher Nolan après Batman Begins.

Citations[modifier]

Directeur de banque : Dans le temps les criminels de Gotham avaient une certaine éthique. Honneur, respect. Regarde toi ! En quoi tu peux croire, en quoi tu peux croire ?!
Le Joker (en quittant la banque) : Je crois que tout ce qui ne nous tue pas nous rend simplement plus...(il ôte son masque de clown) bizarre.

  • William Fichtner et Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Salvatore Maroni : Je croyais que le rôle d'un proc c'était de jouer au golf avec le maire.
Harvey Dent : Le départ est à 13h30. Ça me laisse le temps de vous filer perpète.

  • Eric Roberts et Aaron Eckhart, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Harvey Dent : Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser la peau du méchant.

  • Christian Bale, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Gamble : Donne-moi une raison de ne pas demander à mes hommes de te faire la peau.
Le Joker : Un petit tour de magie peut-être ? [Le Joker pose un crayon sur la table] Ce crayon, je vais le faire disparaitre. [Un homme de main s'approche et le Joker lui enfonce le crayon dans la tête] Tadaaa, il a disparu.

  • Michael Jai White, Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Dialogues[modifier]

Harvey Dent : Il faut récupérer Lau mais les Chinois ne voudront jamais extrader un de leur ressortissants.
Batman : Si je vous le ramène, vous le ferez parler ?
Harvey Dent : Je le ferai chanter.

  • Aaron Eckhart, Christian Bale, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


le Joker : Tu veux savoir d'où viennent ces cicatrices ? Mon père était un ivrogne et un sadique. Et un soir, alors qu'il est plus toc toc que d'habitude, maman chope le couteau de cuisine pour se défendre. Il n'apprécie pas, il n'apprécie pas du tout. Ensuite, moi regardant, il lui enfonce le couteau dans un immense éclat de rire. Et il se tourne vers moi et il dit : « Pourquoi cet air si sérieux ? » Il s'approche avec sa lame : « Pourquoi cet air si sérieux ? » Il m'enfonce la lame dans la bouche : « Il faut mettre un petit sourire sur ce visage ! » Et... [regarde par-dessus l'épaule de Gamble] Pourquoi cet air si sérieux ?

  • Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


le Joker : Tu es nerveuse ? C'est les cicatrices ? Tu veux savoir à qui je les dois ? Viens par ici ! Regarde-moi. Dans le temps, j'avais une femme qui était magnifique, comme toi... qui me disait de ne pas m'inquiéter autant, qui me disait que je devrais sourire plus. Elle était accro aux jeux et elle s'est fait piéger, par des requins. Un jour, il lui ont lacéré le visage. On avait pas le fric pour la soigner. Elle l'a pas supporté. Je voulais juste revoir son sourire. Je voulais juste qu'elle sache que je me fichais des cicatrices. Alors, je me suis collé un rasoir dans la bouche et regarde ce que je me suis fait ! Et tu sais ? Je lui ai donné envie de vomir ! Et elle s'est envolée. Mais maintenant je vois le bon côté, maintenant je peux sourire en permanence !

  • Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Le Joker (venant de prendre un coup de la part de Rachel) : Oh, tu fais un peu de résistance, j'aime ça !
Batman : Alors tu vas m'adorer !

  • Christian Bale, Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Batman (alors que le Joker tient Rachel au-dessus du vide) : Lâche-là !
Le Joker (en la poussant dans le vide) : Bien piètre choix de mots.

  • Christian Bale, Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Batman : Les criminels ne sont pas compliqués, Alfred. Il faut simplement comprendre ce qu'ils veulent.
Alfred : Avec tout mon respect Maître Wayne, peut-être que vous non plus vous n'arrivez pas à le comprendre. Il y a bien longtemps, j'étais en Birmanie avec des amis et nous travaillions pour le gouvernement local. Ce dernier voulait acheter la loyauté des chefs de tribus en leur offrant un tas de pierres précieuses mais leurs caravanes furent attaquées par un bandit dans une forêt au nord de Rangoon. Nous partîmes à la recherche des pierres. Mais en six mois, jamais nous n'avons trouvé quelqu'un à qui il avait essayé de les vendre. Un jour, je vis un enfant jouer avec un rubis de la taille d'une mandarine. Le bandit avait jeté son butin.
Batman : Pourquoi l'avoir volé ?
Alfred : Oh, parce que ça avait dû l'amuser, parce que certains hommes refusent de se plier à toute logique, celle de l'argent comprise. On ne peut ni les acheter, ni les persécuter, ni les raisonner, ni négocier avec. Certains ne rêvent que de voir le monde brûler.

  • Christian Bale et Michael Caine, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


le Joker : Ça te plairait de savoir pourquoi j'utilise un couteau ? Les flingues c'est trop rapide. Ça t'empêche de savourer toutes ces petites… émotions. Je dois dire que ces ultimes moments révèlent la personnalité des gens. D'une certaine façon, j'ai connu tes amis beaucoup mieux que toi. Tu veux savoir lesquels étaient des dégonflés ?

  • Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Batman : Ce bandit, dans la forêt birmane, vous l'avez coincé ?
Alfred : Oui.
Batman : Comment ?
Alfred : On a brûlé la forêt.

  • Christian Bale et Michael Caine, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Batman : Qu'as-tu fait ?
Le Joker : J'ai pris le chevalier blanc de Gotham et je l'ai vite rabaissé à notre niveau. Ça n'a pas été dur car la folie, tu ne l'ignores pas, suit les lois de la gravité. Il n'y a qu'à donner une légère pichenette.

  • Christian Bale et Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Batman : Vous ne voulez pas blesser ce garçon, Harvey.
Harvey Dent : Ce n'est pas une question de volonté mais de justice élémentaire. Tu as cru qu'on pouvait être respectables en des temps détestables ! Mais tu as eu tort. Le monde est cruel. Et la seule chose morale dans un monde cruel c'est le hasard. Impartial. Équitable. Juste.

  • Christian Bale, Aaron Eckhart, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


fils de James Gordon : Batman ! Papa, pourquoi il s'enfuit ?
James Gordon : Parce qu'il est le héros que Gotham mérite, mais pas celui qu'il faut à ses citoyens. Alors on va le traquer car il est capable de l'endurer. Parce que ce n'est pas un héros. C'est un ange gardien silencieux. Un protecteur vigilant. Un chevalier noir.

  • Nathan Gamble, Gary Oldman, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer


Autres projets: