Stephen Hawking

Citations « Stephen Hawking » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Stephen William Hawking, né le 8 janvier 1942 à Oxford, est un physicien théoricien et cosmologiste anglais.

Citations[modifier]

Si l'humanité veut avoir un avenir à long terme, il faut que son horizon dépasse celui de la planète Terre. Il n'est pas possible que nous continuions à nous regarder le nombril et à miser sur une planète surpeuplée et de plus en plus polluée. Cela va nous prendre du temps et des efforts, mais cela deviendra de plus en plus facile avec les avancées technologiques.


J'utilise le mot Dieu dans un sens impersonnel, comme Einstein le faisait pour les lois de la nature.

  • Question de sciences et vie : A plusieurs reprises, dans votre livre, vous mentionnez Dieu. Qu'entendez-vous exactement par Dieu ?
  • « Stephen Hawking : le conteur du temps », Akéla Sari et Valérie Greffoz, Sciences et vie, nº 1058, 2005, p. 125


Galilée a été le premier scientifique moderne, qui réalisa l'importance de l'observation ; et Einstein était le plus grand, mais ce qui est rassurant, c'est qu'il a eu quand même un certain nombre de "d'angles morts" (blind spots), comme la mécanique quantique et l'effondrement gravitationnel.

  • Question de sciences et vie : Parmi tous les scientifiques, lesquels vous ont le plus inspiré, et pourquoi ?
  • « Stephen Hawking : le conteur du temps », Akéla Sari et Valérie Greffoz, Sciences et vie, nº 1058, 2005, p. 125


Une brève histoire du temps, 1989[modifier]

Le déterminisme de Laplace était incomplet de deux façons. Il n'indiquait pas comment les lois devaient être choisies et il ne spécifiait pas la configuration initiale de l'univers. Cela était laissé à Dieu. (...) Le principe d'incertitude de la mécanique quantique implique que certaines paires de quantités, comme la position et la vitesse d'une particule, ne peuvent être toutes deux prédites avec une complète exactitude : les particules n'ont pas de positions ni de vitesses bien définies mais sont représentées par une onde. Ces théories quantiques sont déterministes au sens où elles donnent des lois pour l'évolution de l'onde dans le temps.


Aux XIX et XXème siècles, la science est devenue trop technique et mathématique pour les philosophes, ainsi que pour quiconque sauf pour quelques spécialistes (...) Wittgenstein, le plus grand philosophe de notre siècle, a pu dire que "le seul goût qui reste au philosophe c'est l'analyse de la langue."


Je pense qu'il y a de bonnes chances pour que l'étude de l'univers primitif et les exigences de la logique mathématique nous conduisent à une théorie complétement unifiée durant la vie de certains de ceux qui nous entrourent aujourd'hui, à condition toutefois que nous n'explosions pas auparavant. (...) Une théorie complète, logique et unifiée n'est que le premier pas : notre but est une complète compréhension des événements autour de nous et de notre propre existence. (...) Nous voulons donner un sens à ce que nous voyons autour de nous et poser les questions : Quelle est la nature de l'Univers ? Quelle est notre place dans l'Univers ? D'où venons-nous, lui et nous ? (...) Cependant, si nous découvrons une théorie complète, elle devrait un jour être compréhensible dans ses grandes lignes par tout le monde, et non par une poignée de scientifiques. Alors, nous tous, philosophes, scientifiques, et même gens de la rue, serons capables de prendre part à la discussion sur la question de savoir pourquoi l'Univers et nous-mêmes, nous existons. Si nous trouvons la réponse à cette question, ce sera le triomphe ultime de la raison humaine - à ce moment, nous connaîtrons la pensée de Dieu.

  • (fr) « La pensée de Dieu », Loup Verlet, dans La théorie de Tout, Collectif, éd. Maisonneuse & Larose : Sciences et Avenir, coll. Quintescience, 1999 (ISBN 2-7068-1412-8), p. 72


Citations sur Hawking[modifier]

Einstein n'avait jamais aimé la Mécanique Quantique, bien qu'il ait joué un rôle de pionnier dans son élaboration. Il répugnait à l'idée d'indéterminisme, inhérente au Principe d'Incertitude, et il avait exprimé son aversion par la formule "Dieu ne joue pas aux dés." La réponse d'Hawking est la suivante : "Non seulement Il joue aux dés, mais Il les lance là où on ne peut pas les voir."


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Article sur Wikipedia.