Snatch

Citations « Snatch » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Snatch : Tu braques ou tu raques est un film britannique écrit et réalisé par Guy Ritchie en 2000.

Citations[modifier]

Turkish (en montrant sa caravane) : Regarde ça. Comment je peux gérer une affaire dans un truc pareil ? Il nous faut un bureau digne de ce nom. J'en veux une autre, Tommy. Tu vas m'en acheter une autre.
Tommy : Pourquoi moi ?
Turkish : Parce que tu t'y connais en caravane.
Tommy : Et comment ça ?
Turkish : T'es parti en vacances en caravane. Donc t'en sais plus que moi. Et fais attention, Tommy, je tiens pas à me faire enculer.
Tommy : Mais qu'est-ce que tu lui reproches ?
[La porte de la caravane reste dans la main de Turkish]
Turkish : Oh rien, Tommy. Elle est vraiment tip top. Mais je suis pas convaincu par la couleur.


Boris Yurinov (en parlant des pistolets) : Lourd c'est bien, lourd c'est plus fiable. S'il marche pas, on peut toujours assommer avec.


Avi : Oui, Londres. Vous savez bien ? Fish, chips, tasse de thé, bouffe dégueue, temps de merde, Mary Poppins de mes deux. Londres !


Turkish : Une course au lièvre. On lâche deux lévriers, c'est des chiens avant que tu demandes, après un lièvre. Et le lièvre doit courir plus vite que les chiens.
Tommy : Et si jamais il y arrive pas ?
Turkish : Si jamais il y arrive pas, il est baisé. Qu'est-ce que tu crois ?
Tommy : Baisé pour de vrai ?
Turkish : Ouais Tommy, avant que les allemands arrivent.

  • Jason Statham et Stephen Graham, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Lincoln : Pourquoi il a un couvre-théière sur la tronche ?
Sol : Pour pas qu'il attrape un rhume.
Lincoln : Qu'est-ce qui lui est arrivé ?
Sol : Il s'est pris une balle en pleine face, Lincoln. Je pensais que ça sautait aux yeux.
Lincoln : Pourquoi vous avez fait ça ? Vous l'avez pris pour un lapin ? Qu'est-ce que vous voulez que je fasse ?
Vinny : Arrange-nous ça.
Lincoln : Ça va pas, je suis pas magicien.
Sol : Mais tu fais partie d'un gang, bad boy. Et quand on fait partie d'un gang, on est censé savoir se débarrasser d'un cadavre.
Lincoln : Les cadavres je les fabrique, je les fais pas disparaître.


"Tête de Brique" : Ça pose toujours un problème de soulever un corps en un seul morceau. Apparemment, la meilleure façon de procéder est de découper le corps en 6 morceaux et de les mettre en tas. Une fois que vous avez vos 6 morceaux, il faut vous en défaire rapidement parce que votre maman ne serait peut-être pas contente de les trouver dans le congélateur. Il semble que la meilleure façon soit de nourrir les porcs avec. Il faut les mettre à la diète quelques jours. Pour un porc affamé, des morceaux de cadavre c’est du coq au vin pour un poivrot. Vous devez raser la tête de vos victimes et leur arracher les dents. Ce sont les seules choses que les porcs ne digèrent pas. Vous pourriez les récupérer après bien sûr mais vous n’avez pas envie de fouiller dans la merde de cochon je suppose. Ils dévorent les os comme du beurre. Il vous faut au moins 16 porcs pour finir le travail en une seule fois. Aussi je vous conseille de vous méfier des types qui élèvent les porcs parce que ces bestiaux sont capables de venir à bout d’un cadavre de 100 kg en moins de 8 minutes, ce qui veut dire qu’un porc peut engloutir, en moyenne, un kilo de viande toute les minutes. D’où l’expression « se goinfrer comme un porc ».

  • Alan Ford, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


"Tête de Brique" : Tu connais le sens du mot « Némésis » ? Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurrence par un redoutable salaud... moi.

  • Alan Ford, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Avi : Comment il s'appelle ?
Sol : Yurinov. Boris.
Tony "Dents-de-Plomb" : Boris "le Hachoir" ?
Sol : Oui.
Tony "Dents-de-Plomb" : Qu'on appelle aussi Boris "Pare-balles".
Avi : Pourquoi on l'appelle Boris "Pare-balles" ?
Tony "Dents-de-Plomb" : Parce qu'il pare les balles, Avi.

  • Dennis Farina, Lennie James et Vinnie Jones, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Vinny : Qu'est-ce que tu veux qu'on foute de flingues factices ?
Sol : Ils ont l'air vrai, non ? Je te garantis que personne ne fera la différence. Et j'ai des balles à blanc hyper-bruyantes au cas où.
Vinny : Au cas où il faudrait les tuer à coups de décibels ?

  • Robbie Gee et Lennie James, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Tommy (en parlant du lait) : Tu devrais pas boire ce truc à longueur de temps.
Turkish : Pourquoi ? Qu'est-ce que ça peut faire ?
Tommy : C'est contraire à l'évolution.
Turkish : Ta gueule, Tommy.
Tommy : Ça fait seulement huit mille ans que les vaches sont domestiquées, Turkish. Avant, elles couraient comme des folles dans la nature. Le système digestif de l'homme n'est pas encore adapté aux produits laitiers.
Turkish : Putain c'est pas vrai, Tommy. Qu'est-ce que tu lis comme bouquins ?

  • Stephen Graham et Jason Statham, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Tony "Dents-de-Plomb" : Donc, toi t'es le super-gland. Et ça, de chaque côté, c'est tes noix. Il y a deux sortes de noix : les grosses noix gonflées et les petites noix ramollies de pédé.
Vinny : Ce sera tes derniers mots. Tu devrais faire ta prière.
Tony "Dents-de-Plomb" : Le gland est puissant et il sait où il veut aller mais il n'est pas malin. Il sent la chatte et il veut en profiter. Tu as cru sentir de la bonne vieille chatte et tu as amené avec toi tes deux petites noix ramollies de pédé pour te payer une bonne baise. Mais tu t'es complètement planté, y a pas de chatte ici. Rien qu'une chaude lance à te faire regretter d'être un homme. Comme un vrai gland, t'es en train de te dégonfler. Tu te ratatines et tes deux petites noix ramollies de pédé se ratatinent avec toi. Et le fait qu'il y ait la mention « Factice » sur ton pistolet et qu'il y ait « Desert Eagle .50 » écrit sur le mien devrait pousser tes deux petites noix à se casser et toi avec. Maintenant, tirez-vous.

  • Vinnie Jones et Robbie Gee, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Tony "Dents-de-Plomb" : Il ne faut jamais sous-estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.

  • Vinnie Jones, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Avi : J'ai des aigreurs, Tony. Fais quelque chose d'horrible.

  • Dennis Farina, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Agent des douanes : Rien à déclarer ?
Avi : Si, n'allez pas en Angleterre.

  • Non crédité et Dennis Farina, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Turkish : Ça vous est déjà arrivé de traverser la rue sans regarder ? Et là, sortie de nulle part, une voiture vous fonce dessus. Qu'est-ce que vous faites ? Un truc vraiment idiot, vous vous figez. Et vous voyez pas votre vie défiler parce que vous avez trop peur pour penser. Vous restez planté là avec l'air con. Mais pas le manouche. Pourquoi ? Parce qu'il avait un plan pour écraser la voiture. J'avais remarqué un truc qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Le gitan semblait avoir pris la mort de sa mère un peu à la légère. Toute action entraîne une réaction et une réaction de manouche ça fait très mal.

  • Jason Statham, Snatch (2000), écrit par Guy Ritchie


Autres projets: