Robert Silverberg

Citations « Robert Silverberg » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Robert Silverberg lors de la 63e convention mondiale de science-fiction Glasgow, août 2005

Robert Silverberg, né le 15 janvier 1935 à New York, est un écrivain et nouvelliste américaine particulièrement prolifique.

Citations de romans[modifier]

Les Monades urbaines, 1970[modifier]

Les conflits stérilisent.

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 1, p. 18

Le refus de toute frustration est la règle de base dans une société telle que la nôtre, où les frictions les plus minimes peuvent conduire à d'incontrôlables oscillations discordantes.

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 1, p. 19


Nous aimons la vie. Créer une vie nouvelle est la plus haute des destinées. Empêcher l'éclosion de la vie est le pire des péchés. Nous aimons notre monde toujours en expansion.

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 1, p. 20-21


Le devoir de chacun envers Dieu est de se reproduire.

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 1, p. 27

L'accessibilité totale de tous à tous est la règle essentielle grâce à laquelle une civilisation comme celle-ci peut survivre.

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 2, p. 35


L'ancienne philosophie expansionniste-individualiste a été abandonnée ainsi que ses conséquences (à savoir l'ambition territoriale, la mentalité conquistador, la poussée vers le toujours plus loin) au profit d'une sorte de conscience collective centrée sur la croissance ordonnée et illimitée de la race humaine.

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 4, p. 95


Mais s'ils n'avaient plus leur travail, [...] qu'est-ce que ces pauvres gens feraient de leur vie ? Croyez-vous que nous pourrions en faire des poètes ? Ou des professeurs d'histoire urbaine ? Nous leur créons des emplois délibérément, n'avez-vous pas compris ?

  • Les Monades urbaines, Robert Silverberg (trad. Michel Rivelin), éd. Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche Science-fiction n°7116, 1989 (réédité en 2000), chap. 7, p. 220


Citations de nouvelles[modifier]

Schwartz et les galaxies[modifier]


— Dites-moi, a demandé Schwartz d'un ton grave, quelle impression ça fait de savoir qu'on aura dix corps successifs et qu'on vivra plus d'un millier d'années ?
— Dites-moi d'abord, a répondu l'Antarien, quelle impression ça fait de savoir qu'on vivra tout au plus quatre-vingt-dix ans et qu'on périra à jamais ?


Un juif, a dit l'Antarien. Vous vous dites juif, mais qu'est-ce que c'est exactement ? (…) — Je ne pratique même pas le judaïsme. Mais mes ancêtres le pratiquaient, aussi je me considère comme juif, bien que… — C'est une religion héréditaire alors. Une religion qui ne requiert pas de ses fidèles qu'ils observent les rites ? — En un sens, a répondu Schwartz désespérément. Disons plutôt que c'est un sous-groupe culturel héréditaire découlant d'une conception religieuse commune qui n'a plus rien de significatif. (…) Il y a un code alimentaire compliqué, la pratique de la circoncision pour les nouveau-nés mâles, un rite de passage pour les adolescents, une langue considérée comme sacrée, un langage vernaculaire que tous les Juifs du monde comprennent plus ou moins et beaucoup d'autres choses, y compris un subtil esprit de corps et certaines attitudes comprenant en particulier un style d'humour autodépréciatif tout à fait spécial…


Autres projets: