Richard Dawkins

Citations « Richard Dawkins » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Richard Dawkins (né le 26 mars 1941) est un biologiste et éthologiste britannique, vulgarisateur et théoricien de l'évolution. Il est un des principaux critiques du dessein intelligent.

Pour en finir avec Dieu (The God Delusion), 2006[modifier]

Imaginez, avec John Lennon, un monde sans religion... Pas de bombes suicides, pas de 11 Septembre, pas de Croisades, pas de chasses aux sorcières, pas de Conspiration des poudres, pas de partition de l'Inde, pas de guerres israélo-palestiniennes, pas de massacres de musulmans serbo-croates, pas de persécutions de juifs, pas de "troubles" en Irlande du Nord, pas de "crimes d'honneur", pas de télévangélistes au brushing avantageux et au costume tape-à-l'oeil. Imaginez, pas de Talibans pour dynamiter les statues anciennes, pas de décapitations publiques des blasphémateurs, pas de femmes flagellées pour avoir montré une infime parcelle de peau...

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 12


Le panthéisme est de l'athéisme enjolivé, le déisme est du théisme dilué.

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 27


On peut dire que, de toutes les oeuvres de fiction, le Dieu de la Bible est le personnage le plus déplaisant : jaloux et fier de l'être, il est impitoyable, injuste et tracassier dans son obsession de tout régenter; adepte du nettoyage ethnique, c'est un revanchard assoifé de sang; tyran lunatique et malveillant, ce misogyne homophobe, raciste, pestilentiel, mégalomane et sadomasochiste pratique l'infanticide, le génocide et le "filicide".

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 38


Telle que je comprends la religion chrétienne, c'était et c'est une révélation. Mais comment se fait-il que des millions de fables, de contes et de légendes se soient mêlés à la révélation tant juive que chrétienne pour en faire la religion la plus sanguinaire qui ait jamais existé ?.

  • John Adams, 27 décembre 1816, lettre à Van der Kamp, dans Pour en finir avec Dieu, paru chez Robert Laffont, 2006, p.51, Richard Dawkins.


Le Dieu des déistes est sûrement un progrès par rapport au monstre de la Bible. Malheureusement il n'y a pas beaucoup plus de chances qu'il existe, ou qu'il ait jamais existé. Dans l'une ou l'autre de ses formes, l'hypothèse de Dieu est inutile.

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 54


La sélection naturelle construit le cerveau de l'enfant en lui donnant une tendance à croire tout ce que lui disent ses parents et les anciens de la tribu. Cette obéissance en toute confiance est précieuse pour la survie au même titre que le guidage sur la lune pour le papillon de nuit. Mais le revers de l'obéissance en toute confiance est la crédulité aveugle. Son produit dérivé inévitable est la vulnérabilité aux infections par les virus de l'esprit.

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 186


La religion est une insulte à la dignité humaine. Que ce soit avec ou sans elle, il y aura toujours des gens bien qui font de bonnes choses, et des mauvais qui font de mauvaises choses. Mais pour que des gens bien agissent mal, il faut la religion.

  • Steven Weinberg, 1993, Dream of a final theory, dans Pour en finir avec Dieu, paru chez Robert Laffont, 2006, p.259, Richard Dawkins.


Aussi longtemps que nous acceptons le principe que la foi religieuse doit être respectée simplement parce que c'est la foi religieuse, il est difficile de refuser ce respect à la foi d'Ousama ben Laden et des auteurs d'attentats suicides. L'alternative, si évidente qu'il est inutile d'en souligner l'urgence, est d'abandonner le principe du respect automatique de la foi religieuse. C'est une raison pour laquelle je fais l'impossible pour mettre les gens en garde contre la foi elle-même, et pas seulement contre la prétendue foi "extrémiste". S'ils ne sont pas extrémistes en soi, les enseignements de la religion "modérée" sont une invitation ouverte à l'extrémisme.

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 319


N'est-ce pas toujours une forme de maltraitance des enfants que de leur accoler des étiquettes de croyance auxquelles ils n'ont pas réfléchi parce qu'ils sont trop jeunes ? Pourtant, cette habitude persiste encore à ce jour, et elle n'est pratiquement jamais remise en question. [...] Notre société, y compris le secteur non religieux, a admis l'idée grotesque qu'il est bien normal d'endoctriner les tout petits enfants dans la religion de leurs parents et de leur coller des étiquettes religieuse - "enfant catholique", "enfant protestant", "enfant juif", "enfant musulman", etc. - mais pas des étiquettes d'un autre ordre, pourtant comparables : pas d'enfants conservateurs, libéraux, républicains ou démocrates. [...] Un enfant n'est pas un enfant chrétien, ce n'est pas un enfant musulman, mais un enfant de parents chrétiens ou un enfant de parents musulmans.

  • Pour en finir avec Dieu (2006), Richard Dawkins, éd. Robert Laffont, 2008, p. 327,353


Modèle:Inters projets