Maurice Maeterlinck

Citations « Maurice Maeterlinck » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Maeterlinck (1911).

Maurice Maeterlinck est un écrivain belge d'expression française, né à Gand le 29 août 1862 et mort à Nice le 5 mai 1949.

Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1911.

L'Oiseau bleu, 1908[modifier]

Comment seraient-ils morts puisqu'ils vivent dans votre souvenir ?... Les hommes ne savent pas ce secret parce qu'ils savent bien peu de choses; [...] les morts dont on se souvient vivent aussi heureux que s'ils n'étaient point morts...

  • La fée Bérylune à propos des grands-parents défunts de Tyltyl et Mytyl.
  • L'Oiseau bleu (1908), Maurice Maeterlinck, éd. Éditions Labor, coll. Espace Nord Références, 1988 (2005), acte II, p. 49


L'Autre Monde ou le cadran stellaire, 1942[modifier]

Ils me font sourire ceux qui parlent sérieusement de leur avenir. Leur avenir est dans la tombe.

  • L'Autre Monde ou le cadran stellaire, Maurice Maeterlinck, éd. Éditions de la Maison française, 1942, p. 50


Autres projets: