Magnificence

Citations « Magnificence » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Littérature[modifier]

Nouvelle[modifier]

Roman[modifier]

Gabriele D'Annunzio, Le Feu, 1900[modifier]

Les astres scintillaient, les arbres ondulaient, un jardin s’approfondissait derrière la tête de Perdita. Par les balcons ouverts, les souffles du ciel entraient dans la salle, agitaient les flammes des candélabres et les calices des fleurs, traversaient les portes, faisaient palpiter les tapisseries, animaient toute la vieille maison des Capello où la tragédienne, que les peuples avaient couverte de gloire et d’or, amassait les reliques de la magnificence républicaine.

  • Le Feu, Gabriele D'Annunzio, éd. La Revue de Paris, 1900, chap. I. L'épiphanie du feu, p. 255