Klemens Wenzel von Metternich

Citations « Klemens Wenzel von Metternich » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Clément-Wenceslas de Metternich

Clément-Wenceslas de Metternich

Clément-Wenceslas-Népomucène-Lothaire, comte puis prince de Metternich-Winneburg-Beilstein (en allemand : Klemens Wenzel Nepomuk Lothar Fürst von Metternich-Winneburg zu Beilstein), né le 15 mai 1773 à Coblence et mort le 11 juin 1859 à Vienne, est un diplomate et un homme politique autrichien. Il consacra sa vie au maintien de la société d'ancien régime face au bouleversement qu'engendra la Révolution française puis au maintien de la position autrichienne et de l'équilibre des puissances.

Citations[modifier]

Les choses qui devraient être tenues pour acquises perdent leur force quand elles émergent en la forme d'énoncés arbitraires... Des objets devenus par erreur sujets à la législation ne résultent qu'en la limitation, si ce n'est l'annihilation, de ce qu'on essaie de protéger.

  • Aus Metternich's Nachgelassenen Papieren, Metternich, éd. Alfons Von Klinkowstroem, Vienne, 1880, p. 557 et s., vol. VIII
  • cité dans Diplomacy, Kissinger, éd. Touchstone, 1994, p. 84


Les comportements des puissances [européennes] diffèrent en fonction de leur situation géographique. La France et la Russie n'ont qu'une frontière et celle-ci est difficilement vulnérable. Le Rhin, avec sa triple rangée de forteresses assure le repos de... la France ; un climat effrayant... fait du Niémen une frontière non moins sure pour la Russie. L'Autriche et la Prusse se trouvent quant à elles exposées de tous les côtés aux attaques des puissances voisines. Continuellement menacées de la prépondérance de ces deux puissances, l'Autriche et la Prusse ne peuvent trouver la tranquillité que dans une politique sage et mesurée, dans des relations de bonne volonté entre elles et avec leurs voisins.

  • Österreich und Preussen im befreiungskriege, Wilhelm Oncken, éd. Berlin, 1880, p. 439 et s., vol. I
  • cité dans Diplomacy, Kissinger, éd. Touchstone, 1994, p. 86


En Autriche, l'homme commence au baron.

  • Talleyrand, Jean Orieux, éd. Flammarion, 1970, p. 178


Citation rapportée[modifier]

Gouverner, c'est prévoir.

  • Manager en toutes lettres, guide d'action et de culture (1995), François Aélion, éd. Les éditions d'organisation, 1999 (ISBN 2-7081-1803X), p. 341


Autres projets: