Il était une fois dans l'Ouest

Citations « Il était une fois dans l'Ouest » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Il était une fois dans l'Ouest (C'era una volta il West en italien) est un western de Sergio Leone, sorti en 1968.

Citations[modifier]

Harmonica : Vous avez un cheval pour moi ?
Le tueur : Question chevaux, on est un peu juste... On s'excuse...
Harmonica : J'en vois deux qui ne sont à personne.

  • L'Harmonica s'adressant aux trois tueurs qui l'attendent dans la séquence du début.
  • Charles Bronson et Jack Elam, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. Claude Bertrand et René Arrieu)


Cheyenne : Il joue de l'harmonica… mais il joue aussi de la gâchette.

  • (en) Cheyenne : He not only plays... he can shoot, too.
  • Jason Robards, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. René Arrieu)


Frank : Je n'ai aucune confiance en quelqu'un qui porte à la fois une ceinture et des bretelles... en quelqu'un qui doute de son pantalon.

  • (en) Frank : How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants.
  • Henry Fonda, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. Raymond Loyer)


Harmonica : Vos amis ont un taux de mortalité très élevé. Hier trois, aujourd'hui deux...

  • (en) Harmonica : Your friends have a high mortality rate, Frank. First three, then two...
  • Charles Bronson, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. Claude Bertrand)


CheyenneJill Mc Bain) : Tu connais un homme qui se balade dans la région en jouant l'harmonica ? Il a une gueule qu'on n'oublie pas. Il joue de l'harmonica quand il devrait parler, et il parle quand il ferait mieux de jouer.

  • (en) Cheyenne (to Jill Mc Bain) : You know anything about a man going around playing a harmonica? He's somebody you'd remember. Instead of talking, he plays. And when he'd better play, he talks.
  • Jason Robards, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. René Arrieu)


Cheyenne : Il taille un morceau de bois. Et j'ai l'impression que quand il aura terminé, il se passera quelque chose.

  • (en) Cheyenne : He's whittling on a piece of wood. I got a feeling when he stops whittling, something's gonna happen.
  • Jason Robards, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. René Arrieu)


Harmonica : J'ai vu trois de ces cache-poussières tout à l'heure. Ils attendaient un train.
Cheyenne : ???
Harmonica : Y avait trois hommes à l'intérieur des cache-poussières.
Cheyenne : Alors ?
Harmonica : À l'intérieur des hommes y'avait trois balles.

  • (en)

    Harmonica : I saw three of these dusters a short time ago. They were waiting for a train.
    Cheyenne : ???
    Harmonica : Inside the dusters, there were three men.
    Cheyenne : So?
    Harmonica : Inside the men, there were three bullets.

  • L'Harmonica s'adresse au Cheyenne qu'il soupçonne (à tort) de lui avoir envoyé les 3 tueurs de la séquence du début.
  • Charles Bronson et Jason Robards, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. Claude Bertrand et René Arrieu)


Sam, le cocher : Faut vraiment venir de loin pour donner un nom pareil à un bled pareil !

  • Le cocher de la calèche conduisant Jill à Sweetwater (= source fraîche dans une région paraissant totalement désertique)
  • Paolo Stoppa, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. Claude Bertrand et René Arrieu)


Frank : Morton m'a dit un jour que je ne serai jamais comme lui. Maintenant, je sais pourquoi : moi ça m'ennuie de te savoir vivant. Lui t'aurait ignoré.
Harmonica : En somme, tu viens de découvrir que tu n'es pas un homme d'affaires.
Frank : Un homme, c'est tout.
Harmonica : C'est une race très ancienne. Mais d'autres Morton viendront, qui essaieront de l'éteindre.

  • (en)

    Frank : Morton once told me I could never be like him. Now I understand why : Wouldn't have bother red him, knowing you were around somewhere alive.
    Harmonica : So you found out, you're not a businessman after all?
    Frank : Just a man.
    Harmonica : An ancient race. Other Mortons will be along, and they'll kill it off.

  • Henry Fonda et Charles Bronson, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone (trad. Raymond Loyer et Claude Bertrand)


Harmonica : La prime pour la capture de cet homme est de 5000 dollars.
Cheyenne : Un certain Judas a trouvé que 30 dollars, c'était tout à fait suffisant.
Harmonica : Y avait pas de dollars à cette époque-là.
Cheyenne : Mais des fils de putes, ça y en avait.

  • (en)

    Harmonica : The reward for this man is 5000 dollars, is that right?
    Cheyenne : Judas was satisfied with 4,970 dollars less.
    Harmonica : There weren't no dollars in them days.
    Cheyenne : But sons of bitches... yeah.

  • Charles Bronson et Jason Robards, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone


Cheyenne : Une ville près d'une gare... ça peut rapporter des centaines de milliers de dollars... Des milliers de milliers de dollars même.
Harmonica : Ça s'appelle des millions.
Cheyenne : J'aime bien.

  • (en)

    Cheyenne : Harmonica, a town built around a railroad. [laughs] You could make a fortune. Hundreds of thousands of dollars. Hey, more than that. Thousands of thousands.
    Harmonica : They call them "millions."
    Cheyenne : "Millions." Hmm.

  • Jason Robards et Charles Bronson, Il était une fois dans l'Ouest (1968), écrit par Sergio Leone


Autres projets: