Gilles Deleuze

Citations « Gilles Deleuze » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Gilles Deleuze est un philosophe français né à Paris le 18 janvier 1925 et mort à Paris le 4 novembre 1995.

L'Anti-Œdipe, 1972 (avec Félix Guattari)[modifier]

Ça fonctionne partout, tantôt sans arrêt, tantôt discontinu. Ça respire, ça chauffe, ça mange. Ça chie, ça baise. Quelle erreur d'avoir dit le ça. Partout ce sont des machines, pas du tout métaphoriquement : des machines de machines, avec leurs couplages, leurs connexions. Une machine-organe est branchée sur une machine-source : l'une émet un flux, que l'autre coupe. Le sein est une machine qui produit du lait, et la bouche, une machine couplée sur celle-là.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 1 (« Les machines désirantes »), § 1 (« La production désirante »), p. 7


Il n'y a que du désir et du social, et rien d'autre.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 1 (« Les machines désirantes »), § 4 (« Psychiatrie matérialiste »), p. 36


Au lieu de participer à une entreprise de libération effective, la psychanalyse prend part à l'œuvre de répression bourgeoise la plus générale, celle qui a consisté à maintenir l'humanité européenne sous le joug de papa-maman, et à ne pas en finir avec ce problème-là.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 1 (« Les machines désirantes »), § 6 (« Le tout et les parties »), p. 59


Dieu mort ou pas mort, le père mort ou pas mort, ça revient au même, puisque la même répression et le même refoulement se poursuivent, ici au nom de Dieu ou d'un père vivant, là au nom de l'homme et du père mort intériorisé. […] Les fruits de la nouvelle, ce ne sont pas les conséquences de la mort de Dieu, mais cette autre nouvelle que la mort de Dieu n'a aucune conséquence. En d'autres termes : que Dieu, que le père n'ont jamais existé (ou alors, il y a si longtemps, durant le paléolithique peut-être…). On n'a tué qu'un mort, de tout temps.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 1 (« Psychanalyse et familialisme : la sainte famille »), § 6 (« Récapitulation des trois synthèses »), p. 126-127


C'est dans l'écroulement général de la question « qu'est-ce que ça veut dire ? » que le désir fait son entrée.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 1 (« Psychanalyse et familialisme : la sainte famille »), § 6 (« Récapitulation des trois synthèses »), p. 130


Combien le problème de la littérature est mal posé, à partir de l'idéologie qu'elle porte ou de la récupération qu'un ordre social en opère. […] C'est cela le style, ou plutôt l'absence de style, l'asyntaxie, l'agrammaticalité : moment où le langage ne se définit plus par ce qu'il dit, encore moins par ce qui le rend signifiant, mais par ce qui le fait couler, fluer et éclater — le désir. Car la littérature est tout à fait comme la schizophrénie : un processus et non pas un but, une production et non pas une expression.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 1 (« Psychanalyse et familialisme : la sainte famille »), § 9 (« Le processus »), p. 158-159


C'est que le désir n'est jamais trompé. L'intérêt peut être trompé, méconnu ou trahi, mais pas le désir. D'où le cri de Reich : non, les masses n'ont pas été trompées, elles ont désiré le fascisme, et c'est ça qu'il faut expliquer… Il arrive qu'on désire contre son intérêt : le capitalisme en profite, mais aussi le socialisme, le parti et la direction du parti.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 3 (« Sauvages, barbares, civilisés »), § 10 (« La représentation capitaliste »), p. 306


Les sociétés modernes civilisées se définissent par un procès de décodage et de déterritorialisation. Mais, ce qu'elles déterritorialisent d'un côté, elles le reterritorialisent de l'autre.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 3 (« Sauvages, barbares, civilisés »), § 10 (« La représentation capitaliste »), p. 306


Le désir n'a pas pour objet des personnes ou des choses, mais des milieux tout entiers qu'il parcourt, des vibrations et flux de toute nature qu'il épouse, en y introduisant des coupures, des captures, désir toujours nomade dont le caractère est d'abord le « gigantisme » […]. Bref, les milieux sociaux ou biologiques font l'objet d'investissements de l'inconscient qui sont nécessairement désirants ou libidinaux, par opposition aux investissements préconscients de besoin et d'intérêt. […] En vérité, la sexualité est partout : dans la manière dont un bureaucrate caresse ses dossiers, dont un juge rend la justice, dont un homme d'affaires fait couler l'argent, dont la bourgeoisie encule le prolétariat, etc. Et il n'y a point besoin de passer par des métaphores, pas plus que la libido, de passer par des métamorphoses. Hitler faisait bander les fascistes. Les drapeaux, les nations, les armées, les banques font bander beaucoup de gens. Une machine révolutionnaire n'est rien si elle n'acquiert pas au moins autant de puissance de coupure et de flux que ces machines coercitives.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 4 (« Introduction à la schizo-analyse »), § 2 (« L'inconscient moléculaire »), p. 348


La femme contient autant d'hommes que l'homme, et l'homme de femmes, capables d'entrer les uns avec les autres, les unes avec les autres, dans des rapports de production de désir qui bouleversent l'ordre statistique des deux sexes. Faire l'amour n'est pas faire qu'un, ni même deux, mais faire cent mille.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 4 (« Introduction à la schizo-analyse »), § 2 (« L'inconscient moléculaire »), p. 352


Pourquoi beaucoup de ceux qui ont ou devraient avoir un objectif révolutionnaire gardent-ils un investissement préconscient de type réactionnaire ? et plus rarement, comme certains dont l'intérêt est objectivement réactionnaire arrivent-ils à opérer un investissement préconscient révolutionnaire ? Faut-il invoquer dans un cas une soif de justice, une position idéologique juste, comme une bonne et juste vue ; et dans l'autre cas un aveuglement, fruit d'une mystification ou d'une mystification idéologiques ? Les révolutionnaires oublient souvent, ou n'aiment pas reconnaître qu'on veut et fait la révolution par désir, non par devoir.

  • L'Anti-Œdipe, Gilles Deleuze, Félix Guattari, éd. de Minuit, 1973 (ISBN 2-7073-0067-5), chap. 4 (« Introduction à la schizo-analyse »), § 5 (« Seconde tâche positive »), p. 412


L'Image-temps. Cinéma 2, 1985[modifier]

Nous avons besoin d'une éthique ou d'une foi, ce qui fait rire les idiots ; ce n'est pas un besoin de croire à autre chose, mais un besoin de croire à ce monde-ci, dont les idiots font partie.

  • L'Image-temps. Cinéma 2, Gilles Deleuze, éd. de Minuit, coll. « Critique », 1985, p. 225


Autres projets: