Dune

Citations « Dune » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Le cycle de Dune
Dune
    Le Messie de Dune Arrright.svg
Books-aj.svg aj ashton 01.svg
Il existe une fiche de références pour cette œuvre :
Dune.

Dune est la première série de roman de Frank Herbert sur cette saga futuriste. Le livre se compose de deux tomes.

Ces deux tomes sont suivis par une série d'autres :

Citations du livre[modifier]

Litanie contre la peur du rituel Bene Gesserit

Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi.

  • (en) I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration. I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.
  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demulth), éd. Pocket, coll. Pocket Science-Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02665-8), t. 1, chap. 1, p. 17
  • (en) Dune (1965), Frank Herbert, éd. Ace, 1990 (ISBN 0-441-17271-7), t. 1, chap. 1, p. 8


L'espérance ternit l'observation.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Pocket, coll. Pocket Science-Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02665-8), t. 1, chap. 1, p. 19-20


Tenter de comprendre Muad'Dib sans comprendre ses ennemis mortels, les Harkonnens, c'est tenter de voir la Vérité sans connaître le Mensonge. C'est tenter de voir la Lumière sans connaître les Ténèbres. Cela ne peut être.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Pocket, coll. Pocket Science-Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02665-8), t. 1, chap. 2, p. 25


Qui se soumet domine.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Pocket, coll. Pocket Science-Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02665-8), t. 1, chap. 3, p. 46


On ne peut comprendre un processus en l'interrompant. La compréhension doit rejoindre le cheminement du processus et cheminer avec lui.

  • La Première Loi du Mentat
  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Pocket, coll. Pocket Science-Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02665-8), t. 1, chap. 4, p. 54


Si les vœux étaient des poissons, nous lancerions tous des filets.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Pocket, coll. Pocket Science-Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02665-8), t. 1, chap. 4, p. 63


Ouverture du Tome 2 :

En effet le Jihad Butlérien a créé une société féodale quelque peu bloquée

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 8


La fin de Liet Kynes dans le désert d’Arrakis

Il sentit la bulle le soulever, l’emporter, éclater. Le tourbillon de sable le prit, l’enveloppa, l’entraîna dans des ténèbres fraîches. Un instant, l’obscurité, l’humidité lui furent agréables. Puis, en cette seconde où sa planète le tuait, Kynes se dit que son père se trompait, comme les autres savants.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 103


Stilgar s’inclina vers elle. « Sayyadina, dit-il. si le Shai-Hulud accepte alors vous pourrez passer Révérende Mère. »

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 138


Combat entre Jamis et Paul :

Il recula pour le voir s’effondrer. Jamis tomba la face contre terre. Il émit un râle, essaya de tourner son visage vers Paul puis demeura immobile.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 159


Arrivée de Paul parmi les Fremen :

« Quel nom donnez-vous à la petite souris, celle qui saute ? » demanda-t-il, se souvenant des petits bruits de pattes dans le Bassin de Tuono et mimant de la main. Des rires s’élevèrent parmi les Fremen. « Nous l’appelons muad'dib », dit Stilgar.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 162


« Pourrais-je porter parmi vous le nom de Paul-Muad'dib ? » « tu es Paul-Muad'dib », fit Stilgar

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 163


Mort de Leto II, premier fils de Chani et Paul Atréides

Il est mort, bien-aimé, dit Chani. notre fils est mort.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 477


Gurney à Paul

Thufir est avec eux, Mon seigneur. je n’ai pu le voir seul mais il m’a expliqué avec nos anciens signes de code qu’il avait travaillé pour les Harkonnens et qu’il vous avait cru mort. Il dit qu’il doit rester avec eux.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 479


Paul à Gurney

Ne sais-tu pas que la loyauté des Atréides s'achète avec l'amour tandis que la monnaie d'échange des Harkonnens est la haine ?

  • Lors des retrouvailles entre Paul et Gurney Halleck
  • Dune, Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Presses Pockets Science Fiction, 1980 (ISBN 2-266-02664-X), t. 2, p. 281


Mort de Thufir Hawat

Paul trébucha comme le vieil homme s’effondrait entre ses bras. Il reconnut la flacidité de la mort. Lentement, il étendit Hawat sur le sol

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 484


De Paul à Gaius Helen Mohiam

Je me souviens de votre gom jabbar, dit Paul. N’oubliez pas le mien. D’un mot je peux vous tuer.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 490


Paul à Chani :

Chani s’approcha : « Veux-tu que je me retire, Muad'dib ? » Il la regarda. « Te retirer ? jamais tu ne quitteras mon côté. »

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 491


Ne parle jamais que le langage de la vérité avec moi, ma Sihaya

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 491


Ne comptez point un humain au nombre des morts aussi longtemps que vous n’aurez vu le corps.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 224


Combat entre Paul et Feyd-Rautha

Piège sur piège, se dit Paul. Il utilisa le contrôle Bene Gesserit pour relâcher ses muscles afin de provoquer un réflexe de Feyd-Rautha mais essayant d’échapper à la menaçante pointe, il trébucha, tomba sur le sol et Feyd-Rautha s’abattit sur lui.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 505


Fenring était un Kwisatz Haderach possible qu’une faille du schéma génétique avait rejeté, un eunuque dont les talents étaient furtifs, secrets, cachés. Il éprouva alors une compassion profonde pour le Comte, un sentiment de fraternité que jamais encore il n’avait connu.

  • (fr) Dune (1965), Frank Herbert (trad. Michel Demuth), éd. Robert Laffont, coll. Pocket science-fiction, 1980 (ISBN 2-226-11403-4), t. 2, p. 507


Article connexe[modifier]

Liens externes[modifier]

Autres projets: