Choke (roman)

Citations « Choke (roman) » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Choke (Choke, 2001) est un roman de Chuck Palahniuk sorti en 2001 .

Citations[modifier]

La vérité, c'est que tout fils unique élevé par une maman célibataire peut être considéré comme pratiquement marié.
Je ne sais pas, mais jusqu’à ce que votre mère meure, on dirait que toute les autres femmes de votre existence ne peuvent pas être beaucoup plus que des maitresse, un point, c'est tout.
Dans l'histoire œdipienne moderne c'est la mère qui tue le père et qui ensuite prend le fils.
Et on ne peut pas vraiment dire qu'on puisse divorcer de sa mère.
Ou la tuer.

  • (en) The truth is, every son raised by a single mom is pretty much born married.
    I don't know, but until your mom dies it seems like all the other women in your life can never be more than just your mistress.
    In the modern Oedipal story, it's the mother who kills the father and then takes the son.
    And it's not as if you can divorce your mother.
    Or kill her.
  • Choke (2001), Chuck Palahniuk (trad. Freddy Michalski), éd. Gallimard, coll. Folio policier, 2002 (ISBN 2-07-030552-X), chap. 2, p. 30


le masochisme est une compétence précieuse dans le cadre du boulot.

  • (en) masochism is a valuable job skill.
  • Choke (2001), Chuck Palahniuk (trad. Freddy Michalski), éd. Gallimard, coll. Folio policier, 2002 (ISBN 2-07-030552-X), chap. 11, p. 102


L'iréel est plus puissant que le réel.
Parce que rien n'est aussi parfait que ce que vous pouvez en imaginer.
Parce que c'est seulement les intangibles, idées, concepts, croyances, fantasmes, qui durent.
La pierre s'effrite.
Le bois pourrit.
Les gens, eh bien, ils meurent.
Mais des choses aussi fragiles qu'une pensée, un rêve, une légende, elle peuvent continuer sans jamais s'arrêter
Si tu peut changer la manière de penser des gens, disait-elle. La manière dont ils se voient. La manière dont il voient le monde. Si tu fait ça, tu pourras changer la manière dont les gens vivent leurs vie.
Et c'est la seule chose durable que tu puisses créer.

  • (en) The unreal is more powerful than the real.
    Because nothing is as perfect as you can imagine it.
    Because its only intangible ideas, concepts, beliefs, fantasies that last. Stone crumbles. Wood rots. People, well, they die.
    But things as fragile as a thought, a dream, a legend, they can go on and on.
    If you can change the way people think, she said. The way they see themselves. The way they see the world. If you do that, you can change the way people live their lives. And that's the only lasting thing you can create.
  • Choke (2001), Chuck Palahniuk (trad. Freddy Michalski), éd. Gallimard, coll. Folio policier, 2002 (ISBN 2-07-030552-X), chap. 25, p. 216


Le monde ne se terminera pas sur un gémissement ou un bang, mais sur une annonce de bon goût d'une discrétion exemplaire "Billie Riverdale, un appel en attente ligne deux " Puis plus rien.

  • (en) The world won't end with a whimper or a bang, but with a discreet, tasteful announcement: "Bill Rivervale, phone call holding, line two." Then, nothing
  • Choke (2001), Chuck Palahniuk (trad. Freddy Michalski), éd. Gallimard, coll. Folio policier, 2002 (ISBN 2-07-030552-X), chap. 30, p. 272