Alexandre Soljenitsyne

Citations « Alexandre Soljenitsyne » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Soljenitsyne dans un train à Vladivostok, en 1994.

Alexandre Isaïevitch Soljenitsyne (Александр Исаевич Солженицын), né le 11 décembre 1918 à Kislovodsk (Russie) et mort le 3 août 2008 à Moscou, est un romancier et dissident russe, auteur de L'Archipel du Goulag.

Une journée d'Ivan Denissovitch[modifier]

Ici, les gars, la loi... c'est la taïga. Mais, même ici, on vit. Ceux qui ne font pas de vieux os, au camp, c'est les lèche-gamelles, c'est ceux qui comptent sur l'infirmerie, c'est ceux qui vont frapper à la porte du grand patron.

  • Une journée d'Ivan Denissovitch, Alexandre Soljenitsyne, éd. 10/18, 1963, p. 24


L’Archipel du Goulag[modifier]

Il parle une langue qui n'exige aucune tension d'esprit. Une discussion avec lui est un voyage à pied dans le désert.

  • L'Archipel du Goulag 1918 - 1956, essai d'investigation littéraire, Alexandre Soljenitsyne, éd. Fayard, Œuvres complètes 5, T2, 3ème et 4ème parties, 2011, traduction Geneviève Johannet, p. 286


L'Archipel du Goulag[modifier]

Peu à peu, j'ai découvert que la ligne de partage entre le bien et le mal ne sépare ni les États ni les classes ni les partis, mais qu'elle traverse le cœur de chaque homme et de toute l'humanité.

  • L'Archipel du Goulag 1918 - 1956, essai d'investigation littéraire, Alexandre Soljenitsyne, éd. Fayard, Œuvres complètes 5, T2, 3ème et 4ème parties, 2011, traduction Geneviève Johannet, p. 510


L'Erreur de l'Occident[modifier]

Le stalinisme n'a existé ni en théorie ni en pratique : on ne peut parler ni de phénomène stalinien, ni d'époque stalinienne, ces concepts ont été fabriqués après 1956 par la pensée occidentale de gauche pour garder les idéaux communistes.

  • L'erreur de l'Occident, Alexandre Soljenitsyne, éd. Grasset, 1980, p. 46-47


Divers[modifier]

L'international est une aberration, car "inter" signifie "entre" et entre les nations il n'y a aucune culture commune.

  • « Soljenitsyne: favoriser l'autogestion des établissements et la culture nationale », Alexandre Soljenitsyne, Courrier international, nº 255, 21 au 27 septembre 1995, p. XXVII


Sur Alexandre Soljénitsyne[modifier]

Quels sont vos rapports avec Alexandre Soljénitsyne?
A.Z. Je n'en ai jamais eu et je ne veux pas en avoir. Comme écrivain, son "œuvre" est médiocre, surévaluée. Et comme penseur, c'est proche de la nullité. Je suis tourné vers l'avenir, et Soljénitsyne, vers le passé.

  • « Le testament d'une sentinelle », Alexandre Zinoviev, propos recueillis par François Busnel et traduits du russe par Valéry Chemelkine., L'Expression, nº (en ligne sur lexpress.fr), 01/03/2005, p. en ligne


Autres projets: