À la poursuite d'Octobre Rouge (film)

Citations « À la poursuite d'Octobre Rouge (film) » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

A la poursuite d'Octobre Rouge (The hunt for Red October) est un film américain sorti en 1990, réalisé par John McTiernan. Il est basé sur le roman éponyme de Tom Clancy.

Personnages[modifier]

Jack Ryan[modifier]

Jack RyanPelt) : Je pensais à une autre hypothèse de travail qu'il me semblerait utile d'examiner. Ramius cherche peut-être à passer à l'Ouest.

  • Alec Baldwin, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Jack Ryan (à lui-même) : La prochaine fois que j'ai une idée géniale, je la mets dans un mémo !

  • Alec Baldwin, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Jack Ryan (citant Ramius) : « Ryan, les missiles nucléaires ne réagissent pas bien aux balles. » Oui, comme moi, je ne réagit pas bien aux balles.

  • Alec Baldwin, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Capitaine Marko Ramius[modifier]

Cpt. RamiusPutin mourant) : Là où je vais, tu n'aurais pas pu venir.

  • Sean Connery, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Ramius : Une fois de plus, nous allons disputer une partie dangereuse, une partie d'échecs, contre notre éternel adversaire, la marine américaine.

  • Sean Connery, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Ramius : Cela me rappelle les jours glorieux du Spoutnik et de Youri Gagarine, quand le monde tremblait devant le rugissement de nos fusées. Et bien il tremblera encore, terrifié par notre silence.

  • Sean Connery, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Ramius : Anatoli, vous avez peur de notre flotte, n'est-ce pas ? Vous n'avez pas tout à fait tort. Personnellement, je nous donne... une chance sur trois.

  • Sean Connery, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Ramius : Voilà quarante ans que je livre une guerre. Une guerre sous la mer. Une guerre sans bataille. Une guerre qui n'a laissé aucun monument, rien que des victimes.

  • Sean Connery, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart

Capitaine Bart Mancuso[modifier]

Cpt. Mancuso : Ça y est, Ryan, On vient de baisser notre braguette. (...) Je vous préviens, si ce pourri s'amuse à faire le malin, je l'envoie sur Mars en pièces détachées.

  • Scott Glenn, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Mancuso : Mon morse est si rouillé. J'espère que je ne vais pas lui envoyer les mensurations de Marilyn Monroe.

  • Scott Glenn, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Mancuso : Dans C.I.A., il y a "intelligence". Ça m'a toujours étonné ce truc-là.

  • Scott Glenn, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Chef de Pont du U.S.S. Dallas[modifier]

Chef de Pont : Et moi je ne suis pas le Chef de Pont, je suis juste Sheena, la reine de la jungle !

  • Larry Ferguson, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Chef de PontJones) : Tu sais, j'ai vu une petite sirène un jour. Un autre jour, j'ai vu un requin se taper une pieuvre. Mais j'ai jamais vu un fantôme des mers à gueule de sous-marin russe.

  • Larry Ferguson, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Jeffrey Pelt[modifier]

Jeffrey Pelt : Je suis un politicien. Ce qui implique que je triche, que j'exagère, et si d'une main je caresse les bébés, avec l'autre je leur vole leurs bonbons. Mais, cela veut dire aussi que je ne ferme jamais aucune option.

  • Richard Jordan, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Jeffrey Pelt (à l'ambassadeur russe) : Votre aviation a lâché en mer assez de sonars flottants pour qu'un homme puisse marcher du Groenland à l'Islande et l’Écosse sans avoir à se mouiller les pieds.

  • Richard Jordan, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Jeffrey Pelt (à l'ambassadeur russe) : Il serait bon que votre gouvernement réfléchisse au fait que tenir vos bâtiments et les nôtres, votre aviation et la nôtre dans une telle proximité, c'est créer une situation à très haut risque... Des guerres ont commencé de cette manière monsieur l'Ambassadeur !

  • Richard Jordan, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Amiral Painter[modifier]

Amiral Painter : Les russes, ne prennent des risques qu'avec un plan.

  • Fred Dalton Thompson, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Dialogues[modifier]

Matelot Jones : Tel un Beethoven de l'informatique, tu es arrivé à identifier... un biologique.
Matelot Beaumont : Un quoi ?
Matelot Jones : Une baleine, Beaumont. Une baleine. Un mammifère marin qui en sait plus sur les sonars que toi.

  • Courtney B. Vance et Ned Vaughn, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Officier Politique Putin) (lisant un livre de Ramius) : « Voici, j'entre tel un voleur. Ils les réunirent tous en un lieu nommé Armageddon. Et le septième des Anges lentement éleva sa coupe dans les airs, et une voix retentit parmi les nuées et dit : "C'en est fait" »... Un homme avec vos responsabilités qui a l'Apocalypse à son chevet !
(...)
Officier Politique Putin) : Et qu'est ceci : « Je suis l'Ange de la mort, le destructeur des mondes » ?
Cpt. Ramius : C'est un ancien texte hindouiste, cité par un américain, l'inventeur de la bombe atomique. Il fut plus tard accusé d'œuvrer pour les communistes.

  • Peter Firth et Sean Connery, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


[À propos du sous-marin Octobre Rouge]
Jack Ryan : Il est très silencieux ?
(...)
Skip Tyler : Quand j'avais 12 ans, j'ai aidé mon vieux à creuser un abri antiatomique chez nous parce qu'un dingue avait pointé une dizaine de têtes nucléaires à 100 milles nautiques de la côte de Floride. Ce truc-là pourrait pointer plusieurs centaines de têtes nucléaires devant Washington ou New-York sans que personne puisse s'en apercevoir jusqu'à ce qu'ils aient pressé le bouton.

  • Alec Baldwin et Jeffrey Jones, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Ramius : Il est trop tard pour faire demi-tour. Avant d'appareiller, j'ai envoyé une lettre à l'Amiral Padorin dans laquelle je l'ai informé de notre intention de passer à l'Ouest.
Lt. Kamarov : Au nom du ciel, pourquoi ?
Cpt. Ramius : Quand il débarqua dans le Nouveau Monde, Cortès brûla ses vaisseaux, à la suite de quoi ses hommes n'en furent que plus motivés.

  • Sean Connery et Michael Welden, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Lt. Kamarov : Fais pas cette tête, Yuri, avec une carte et un chronomètre, je te traverse les Alpes dans un avion sans fenêtres.
Officier de plongée : En priant le ciel que ta carte soit correcte.

  • Michael Welden et Artur Cybulski, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


[Pendant la manœuvre "Yvan le fou"]
Matelot Beaumont : C'est quoi au juste, Jones ?
Matelot Jones : Il fait tourner son sous-marin sur lui-même. C'est une tactique des russes pour vérifier qu'on ne les suit pas. On appelle ça "Yvan le Fou". Dans ce cas-là il n'y a qu'une chose à faire, se taire, couper la vitesse et surtout ne pas faire de vague.
Matelot Beaumont : Alors où est l'angoisse ?
Matelot Jones : L'angoisse, c'est qu'un sous-marin atomique freine encore moins bien qu'une savonnette. Si on est trop prêt, on va glisser et lui rentrer en plein dedans.

  • Ned Vaughn et Courtney B. Vance, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Mancuso : Pourquoi ce lieu de rendez-vous ?
Jack Ryan : Si les russes veulent qu'on le coule, mieux vaut que ce soit par grands fonds.

  • Scott Glenn et Alec Baldwin, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart


Cpt. Ramius : « Et la mer apporta à chaque homme des raisons d'espérer, comme le sommeil apporte son cortège de rêves. » C'est de... Christophe Colomb.
Jack Ryan : Bienvenue au Nouveau Monde, Monsieur.

  • Sean Connery et Alec Baldwin, À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), écrit par Tom Clancy, Larry Ferguson, Donald Stewart